SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le métier > Commission Pédagogique > "Pourquoi et comment enseigner l’EPS à l’école ?"

"Pourquoi et comment enseigner l’EPS à l’école ?"

jeudi 3 décembre 2020, par Johann Goût

Commission Pédagogique

Avec l’intervention de Claire Pontais, ex-formatrice INSPE à Caen et responsable du dossier EPS en primaire au SNEP-FSU

L’EPS aujourd’hui face au "tout français, tout maths" dispensé dans la formation continue et à une formation initiale qui réduit la part de l’EPS dans le temps passé à l’INSPE.

Claire Pontais : Bouger 30 mn c’est bien …mais à l’Ecole, apprendre à bouger, c’est mieux !

Avec l’EPS comme avec tout le reste, ce que cherche à faire le ministère, ce sont des économies. Les 2S2C (activités encadrées par des animateurs sur le temps scolaire dans la période post-confinement) en sont une première approche, l’objectif étant de concentrer les enseignants sur les apprentissages dits fondamentaux et de déléguer les autres enseignements à des animateurs.

Le droit au sport est un droit reconnu par la convention des droits de l’enfant.
En France, ce droit n’est pas garanti. 25% des enfants ne font du sport qu’à l’école.

"Plus on est issu d’un milieu défavorisé, moins on fait du sport, surtout si on est une fille"

Le rôle de l’école est donc fondamental pour permettre à tous nos élèves un accès à la culture du sport, pour permettre l’accès qu’ils n’ont pas en dehors.
L’inquiétude est légitime alors que notre ministre communique sur "Bouger 30 minutes par jour". Si l’école n’éduque pas au sport, qui va le faire ?

L’école a une spécificité dans l’enseignement du sport. A l’école on apprend avec les autres, on réfléchit avec les autres. C’est le lieu ou l’enfant apprend à réaliser une performance, à réfléchir sur sa performance.
L’école est un milieu spécifique où l’enfant ne choisit pas son activité, ou il faut apprendre dans un temps imposé et limité. Cela la différencie notamment des activités sur les temps périscolaires ou dans le cadre d’un club.
L’école est seule à pouvoir garantir un accès à tous à la pratique sportive et aux apprentissages fondamentaux qui y sont liés, à réduire les inégalités liées au milieu social.

A partir de ce constat, c’est un journée riche qui s’est mise en place. Ce stage a permis un apport théorique en lien avec une démarche pratique permettant aux participant.es de faire évoluer ou d’enrichir leur pratique de classe, d’apprendre à composer avec la réalité des installations disponibles, de mettre en relief les manques de la politique actuelle du ministre.

Pour prolonger cette journée vous pouvez retrouver des séquences et des analyses sur le site "EPS et société" http://www.epsetsociete.fr/

Quelle EPS en maternelle ?
EPS en Maternelle. Avant, je faisais des ateliers, maintenant je fais de « la gymnastique »

Des fiches pratiques et repères théoriques classés par discipline.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

'