SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > CAPD du 19 novembre 2010 - PROMOTIONS

CAPD du 19 novembre 2010 - PROMOTIONS

vendredi 19 novembre 2010, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

La CAPD sur les Promotions s’est tenue ce vendredi 19 novembre 2010.

Nous ne publions pas les résultats globalement mais chaque enseignant peut savoir s’il a obtenu une promotion en se munissant du code personnel qui figure sur l’étiquette nominative de son journal Pari Syndical puis en cliquant sur le lien suivant : Promotions 2010/2011

Si vous ne retrouvez pas votre code personnel, appelez nous au 03 86 46 00 01.

Ci-dessous le fichier statistiques des promotions 2010/2011.

PDF - 79.1 ko
Statistiques PROMOTIONS 2010

++++

compte-rendu complet de la CAPD

.

Déclaration préalable du SNUipp

Début novembre le projet annuel de performance a été rendu public. Ce document détermine pour chaque ministère ses objectifs et les moyens d’y parvenir. C’est dans ce cadre qu’apparaît, pour les Personnels, "le nouveau pacte de carrière", comme troisième objectif prioritaire pour le Ministère de l’Éducation Nationale.

Les priorités sont clairement détaillées et le projet prévoit :

- une meilleure formation initiale et continue des enseignants,
- un meilleur accompagnement tout au long de la vie professionnelle,
- des possibilités plus larges et réelles de mobilité et d’évolution de parcours,
- un métier mieux considéré et mieux rémunéré.

Pourtant la CAPD "Formation Continue" qui aurait dû se tenir le 5 novembre a été annulée puisque force est de constater qu’exceptés les stages institutionnels, c’est à dire les stages directeurs et la formation T1, aucun stage n’est proposé à nos collègues cette année.

Pour le SNUipp ce choix est inadmissible car, pour nous, sans aucun doute, "ENSEIGNER EST UN METIER QUI S’APPREND".

Il est inadmissible car les enseignants doivent pouvoir s’informer, lire, s’approprier les recherches, participer à une réflexion collective, remettre en question leurs pratiques, échanger, pour évoluer et apporter à l’École en général et à leurs élèves en particulier l’enseignement de qualité auxquels ils ont droit.
Il est inadmissible car donner aux Enseignants la possibilité de s’impliquer et de prendre en main leur formation devrait participer à la construction d’une image positive de notre profession.

Les restrictions budgétaires ne justifient pas tout. L’École a besoin de projets et de choix de fond. Ceux qui sont faits aujourd’hui pour la formation des Enseignants ne seront jamais les nôtres. Nous tenions à l’exprimer.

Réponse de l’Inspecteur d’Académie

L’Inspecteur d’Académie admet que la situation actuelle est inquiétante mais parle de « nouveautés » dans la gestion de la carrière d’un enseignant.

Il estime :

- qu’il ne sera possible d’évaluer la formation initiale actuellement proposée que dans plusieurs années, à la première note d’inspection
- que les enseignants en poste doivent s’attendre à dorénavant d’autres modalités pour leurs futures formations


Informations de l’Administration

Demande d’un professeur des écoles qui va partir en retraite.

Une collègue a déposé une demande de départ en retraite et est susceptible d’obtenir une promotion au 01/07/2010 et ne pourrait profiter de cette promotion. Elle demande à bénéficier d’un passage d’échelon avec 6 mois d’avance.

Les organisations syndicales souhaitent respecter l’équité entre les enseignants. Si on accorde à cette collègue, il faut que tous les collègues puissent bénéficier du même dispositif.

L’Inspecteur d’Académie répond qu’il n’en a pas les moyens et souhaite ne pas enfreindre les règles.

=> Refus de la demande.

Cas d’une collègue dont le point ZEP avait été oubliée l’an dernier lors du passage à la hors classe.

Le Ministère a donné son accord pour corriger cette erreur.

=>Intégration à la Hors Classe au 1er septembre 2010, par anticipation sur le contingent de l’année prochaine.


Questions diverses

Seul le SNUipp a présenté des questions diverses.

Sur la formation

Qu’en est-il de la mise en stage des Master 2 admissibles au concours et qu’en est-il des Master 2 non-admissibles ?

- Pour les non-admissibles, il faut demander à l’Université puisqu’ils restent étudiants. L’Inspecteur d’Académie n’est pas habilité à en parler.
- Pour les « Master 2 » admissibles, nous savons officiellement qu’il y aura 32 Master 2 admissibles mis en stage dans l’Yonne. Il y a environ 160 admissibles sur l’Académie de Dijon et l’administration a fait le ratio par rapport aux nombres d’enseignants titulaires dans chaque département, car c’est chaque inspection académique qui va payer ses M2 sur son budget.

Ces 32 étudiants viendront sur 32 classes et amèneront la possibilité d’offrir deux stages de formation continue de 4 semaines chacun (2 semaines avant et après les vacances de février). Un travail avec l’IUFM sera mené début décembre pour définir thématique et organisation. Un conseil de formation devrait être réuni par l’IA à la rentrée de janvier.

Nous sommes intervenus pour demander que l’organisation de ces stages soit faite au plus vite et proposée aux enseignants avant les vacances de Noël.

Mouvement

Le SNUipp demande que les collègues reconduits sur des supports à titre provisoire avec priorité si demandés en premier vœu puissent bénéficier des points de stabilité pour le mouvement. Les autres organisations syndicales sont d’accord.

=>La question sera étudiée.

Concertation sur les rythmes scolaires

Le SNUipp dénonce la demande de l’Administration de reproduction de « flyers » sur la consultation sur les rythmes scolaires. Ce n’est pas aux écoles de financer cette diffusion.

=>L’Inspecteur d’Académie n’est pas au courant du courriel qu’il a envoyé aux écoles à ce propos. Il essaiera à l’avenir d’essayer d’éviter ce genre de démarche.

L’Inspecteur d’Académie précise « On est dans un monde moderne. Vu de Paris un directeur d’école est un chef d’établissement avec des secrétaires et il suffit d’appuyer sur une touche pour envoyer sur une liste de diffusion auprès des familles. Ils croient que les directeurs d’école ont un Environnement Numérique de Travail qui leur permet d’informer les familles très facilement. »

=>L’Inspecteur d’Académie fera remonter au Ministère la réalité du terrain.

Délai et pression dans certaines circonscriptions sur la saisie des prévisions d’effectifs 2011.

=>Les dates n’ont pas été changées et les remontées qui arriveront vendredi seront prises en compte. La date est fixée nationalement.

Date prise en compte pour le calcul de l’indemnité différentielle pour les instituteurs devenant Professeur des écoles par liste d’aptitude.

=>L’indemnité sera prise en compte au premier janvier 2011.

Problème du remboursement des frais de déplacements des enseignants qui siègent à la Commission Départementale à l’Autonomie. (CDA à la MDPH)

=>Aucune convention ne prévoit le remboursement par la MDPH des frais des enseignants participant à la CDA. Jusqu’à ce qu’une convention puisse être éventuellement étudiée avec la MDPH, les collègues doivent être remboursés de leur frais par leur circonscription.

Concertation entre services de l’Inspection

Question du SNUipp : Alors que de réelles avancées ont été faites dans le suivi des dossiers de certains collègues (maladie, dossier à caractère social), il est apparu à cette rentrée que des situations difficiles de certains collègues restaient inconnues de l’inspection académique ou des IEN. Comment serait-il possible de réfléchir à une meilleure concertation dans l’intérêt des collègues ?

L’Inspecteur d’Académie reconnaît que, dans certaines situations, l’organisation de la transmission des informations peut manquer de relais intermédiaires.

Le SNUipp a demandé la tenue d’un CHS. L’Inspecteur d’Académie reconnait que ce problème en relève effectivement.

Un CHS se tiendra avant les vacances de Noël.

Sur les rapports d’inspection.

Le SNUipp présente le dispositif mis en place en Loire Atlantique dans lequel, avant de transmettre un rapport à l’IA, l’IEN le porte en préalable à la connaissance de l’enseignant concerné qui peut faire des remarques.

=>Le secrétaire général explique qu’un rapport d’inspection est un acte unilatéral qui s’adresse à un professeur qui peut en contester les actes. L’IEN peut y indiquer des remarques sur des points qui n’ont pas été abordés lors de l’entretien.

Il faut que les enseignants comprennent qu’ils doivent écrire s’ils ne sont pas d’accord avec ce qui est écrit dans le rapport.

C’est l’employeur qui note son subordonné et la note est prise en compte. En cas de refus de visite d’inspection, la note donnée est 0.
La non-signature n’empêche pas l’Administration à continuer d’administrer.

'