SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le métier > Le système scolaire > Et les deux ans ?

Et les deux ans ?

mercredi 28 août 2002

Le système scolaire

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

JPEG - 21.8 ko

Dans l’Yonne, l’Inspectrice d’Académie déclare vouloir se démarquer de la politique ministérielle actuelle, qui ne fait plus de la scolarisation des tout petits une priorité nationale, en décidant de rendre lisible son pilotage départemental... Mais dans le même temps, elle prend pour la première fois la décision de ne même plus compter les 2 ans dans les effectifs pour la carte scolaire en ZEP !

Suite aux demandes réitérées du SNUipp, un premier groupe de travail, piloté par l’IEN Sens 1, s’est tenu à l’Inspection Académique article 94 concernant cette première scolarisation dans notre département.

Forts des propositions des collègues recensées lors du stage syndical de décembre, nous avons demandé un additif au règlement départemental, pour l’amélioration de l’accueil des tout petits (la rentrée, les effectifs et le comptage des enfants, les parents...), les besoins en formation continue, les possibilités offertes de mises en réseau des structures locales Petite Enfance et les aménagements budgétaires nécessaires.

Et comme conclut si bien "l’excellent" document du ministère sur la scolarisation réussie des tout petits... :
"... les tout petits sont certainement un révélateur puissant des forces et des faiblesses d’une institution qui, jusqu’ici, a souvent été plus sensible aux problèmes posés en aval qu’en amont de son cursus. Réussir avec les tout petits est pour elle plus qu’un enjeu, c’est le moyen de mieux comprendre les contradictions d’une société qui n’est pas toujours tendre avec les enfants, de les expliciter et d’y apporter des réponses justes..."

A nous de creuser ces questions pour construire le rapport de force nécessaire à la prise en compte des propositions des enseignant(e)s

Ginette Bret

'