SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > Action sociale : la situation est grave....et désespérée

Action sociale : la situation est grave....et désespérée

lundi 1er mars 2010, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

Lors de la CAAS (Commission Académique d’Action Sociale) de février, le bilan de l’année 2009 nous a été présenté. Il s’avère qu’il manque 61 000 euros pour pouvoir payer toutes les aides auxquelles les collègues peuvent prétendre. Ces paiements qui n’ont pu être effectués sur le budget 2009 viendront donc amputer le budget 2010.

En ce qui concerne ce budget 2010, il est très nettement en baisse : à peu près 15 % pour les ASIA (Aides d’initiative académique) et 20% pour les secours étudiés par les CDAS (Commission Départementale d’Action Sociale).

Nous avons de plus déploré que, pour la première fois, le rectorat valide la somme fléchée par le ministère alors que, les autres années, il est toujours décidé d’abonder plus ou moins fortement ce budget au niveau de la Bourgogne.

Avec un budget fortement en baisse dont il faut déjà retirer 61 000 euros, il nous a été bien difficile de maintenir un vrai projet cohérent pour l’action sociale. Les aides ont donc été modifiées ainsi que différents taux. Vous pourrez prendre connaissance de ces nouvelles dispositions sur le site du rectorat après la CAAS du 4 mars qui entérinera les dispositions propres à l’année 2010.

Les représentants de la FSU se sont fortement élevés contre ce projet et ces restrictions budgétaires sans précédent. Ils ont déposé un vœu soutenu par l’ensemble des organisations syndicales et les représentants de la MGEN pour demander que le rectorat abonde les crédits fléchés par le ministère au moins du montant des charges restant à régler pour 2009.

'