SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > Grève le 23 mars : manif à 10h30 à Auxerre et 15h à Sens

Grève le 23 mars : manif à 10h30 à Auxerre et 15h à Sens

jeudi 25 février 2010, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

10h30 maison des syndicats à Auxerre

15h place du marché couvert à Sens

En PJ l’appel des organisations syndicales de l’Yonne à se mettre en grève le 23 mars.


Les enseignants des écoles en grève le 23 mars

Le SNUipp appelle les enseignants des écoles à se mettre en grève le 23 mars. Emploi, salaires, retraites, fiscalité plus juste et politique publique : ces exigences communes aux salariés du public comme du privé sont présentes à tous les niveaux du système éducatif. De la maternelle au CM2, en passant par les RASED ou la direction d’école, en zone rurale ou en ZEP, la préparation de la rentrée 2010 s’effectue avec moins de moyens, une politique éducative appauvrie qui résulte du non-remplacement d’un enseignant sur deux partant en retraite et des réforme, particulièrement celle de la formation de maîtres.

Le SNUipp appelle les enseignants des écoles à multiplier les actions dans le cadre des opérations de carte scolaire et à participer massivement à la journée de grève du 23. Il est nécessaire de rompre avec le dogme de la réduction de la dépense publique et au contraire d’enrichir l’école publique en offrant la possibilité de scolariser davantage d’enfants en maternelle, de pouvoir travailler avec de petits groupes d’élèves, de développer la formation des enseignants et de faire face à la hausse des effectifs.

La revalorisation et la reconnaissance du métier d’enseignant annoncée par le Président de la République restent lettre morte. En matière de retraites, les enseignants des écoles devront-ils poursuivre leur activité jusqu’à l’âge de 67 ans pour bénéficier d’une pension à taux plein ? Le nécessaire financement des régimes de retraites ne peut pas s’effectuer en repoussant sans cesse l’âge de départ. D’autres solutions de financement sont nécessaires.

Emploi, salaires, retraites, éducation : la qualité de l’école et la réussite de tous les élèves sont en jeu. Le SNUipp appelle les enseignants à participer massivement à la journée du 23 mars avec tous les personnels.

Paris le 3 mars 2010


Lettre aux parents d’élèves

Madame, Monsieur,

Nous sommes particulièrement préoccupés par les conditions dans lesquelles se prépare la rentrée 2010.

En effet, alors que 5 700 élèves supplémentaires sont attendus dans les écoles, le ministère s’acharne à supprimer des postes d’enseignants.

Ce choix va se traduire par de moins bonnes conditions d’apprentissage pour votre enfant. Appauvrir l’école par les suppressions de postes d’enseignants et les réformes régressives, ce n’est pas donner plus de chances de réussir à tous les élèves.

Qui peut croire qu’avec moins d’enseignants, moins formés, moins d’heures de classe chaque semaine, des programmes plus lourds, la fragilisation des dispositifs d’aides spécialisées pour les élèves en difficulté, un recul de l’âge de scolarisation des tout-petits, les remplacements non assurés… les élèves pourraient mieux réussir à l’école ?

Il est nécessaire aujourd’hui de cesser le non remplacement des départs en retraite, au contraire il est nécessaire d’investir dans l’école publique en offrant la possibilité de scolariser davantage d’enfants en maternelle, de pouvoir travailler avec de petits groupes d’élèves, de développer la formation des enseignants et de faire face à la hausse des effectifs.

Nous serons en grève le mardi 23 pour la défense du service public d’éducation, et aussi pour l’emploi, les salaires et les retraites des salariés du public et du privé.

Nous comptons sur votre compréhension.

Cordialement.

PDF - 224.1 ko
Tract 4 pages 23 mars
Word - 27.5 ko
Modèle de déclaration d’intention
'