SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > CTPD Carte Scolaire Premier degré

CTPD Carte Scolaire Premier degré

lundi 8 février 2010, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

ATTENTION, RECTIFICATIF.
Le CDEN aura lieu le 22 mars et non le 5 mars comme indiqué dans l’article ci-dessous.


Le Comité Technique paritaire Départemental s’est réuni ce vendredi 5 février de 9h00 à 12h30.

Cette instance consultative a examiné les propositions d’attributions et de retraits de postes sur les écoles maternelles et élémentaires de l’Yonne.

L’Inspecteur d’Académie a présenté sa méthode de travail et ses projets.

Ginette Bret a lu une déclaration préalable au nom de la FSU et de ses syndicats, notamment pour le SNUipp (voir texte joint).

L’Inspecteur d’Académie a réagi sur un certain nombre de points :

*il s’est dit étonné par le remue-ménage dans certaines écoles

*il a rappelé que les décisions seront prises après le CDEN et non après le CTPD

*il a souhaité une clarification nécessaire des chiffres sur les suppressions des postes (-2 pour l’IA, -17 pour FO, -26,5 pour la FSU)

*il s’est dit en désaccord sur notre analyse sur la disparition des IUFM dont il s’engage à assurer la pérennité

*il considère que les CDD ne sont pas une provocation mais une application de la loi

*il n’est pas inquiet et mise sur la réussite du projet de nouvelle formation des enseignants

*il n’a enfin pas envie d’entendre parler du rapport de l’IGEN pendant 10 ans !

L’inspecteur d’Académie a confirmé le projet de redécoupage des circonscriptions.
Le Ministère a demandé aux IA de confier une mission de pilotage pédagogique du Premier degré aux IEN adjoint et compte-tenu de la nouvelle responsabilité des IA sur la gestion des lycées, l’Inspecteur d’Académie a donc proposé au Ministère de ne plus confier de responsabilité d’écoles à l’IEN adjoint pour lui permettre de piloter pleinement le premier degré.

De même, afin de permettre un pilotage de proximité de l’ASH, l’IEN ASH n’aurait plus la responsabilité d’écoles ordinaires.

Ainsi, l’IEN "maternelle" se verrait confier les écoles ordinaires relevant précédemment des circonscriptions Auxerre 2 et Auxerre 4.

Ces modifications entraineraient un redéploiement de postes de CPC existants.

L’Inspecteur d’Académie a présenté ses 3 objectifs de répartition des moyens :

1-utilisation au mieux des possibilités de gestion/prévision des effectifs grâce à une gestion numérique pour éviter les impacts différés sur la dotation

2-Maintenir le ratio P/E au niveau bien supérieur à la moyenne nationale tel qu’il était à la rentrée 2008 qui correspond à la réalité départementale et au rapport de l’IGEN. Le P/E de l’Yonne était en 2008 à 5,63 (pour 100 élèves on a 5,63 enseignants) alors qu’il était au niveau national à 5,33.

3-Rééquilibrer l’amplitude au sein des écoles dans un souci d’équité entre (de 7 à 27 en élémentaire ; de 10 à 33 en maternelle)

L’analyse des flux laisse prévoir une relative stabilité des effectifs du premier degré pour les 3 années à venir.

L’Inspecteur d’Académie a, au cours d’une démonstration cherchant à montrer que la dotation accordée par le Ministère conduisait à une réduction de 2 postes d’enseignants, reconnu que le calcul de moins 26,5 de la FSU n’était pas faux !

Il a ensuite soumis au vote du CTP une grille de valeurs cibles permettant de fixer les attributions et les retraits de postes.
La FSU (7 représentants) a refusé de participer au vote car ces valeurs cibles ont été définies à partir de moyens accordés bien insuffisants. l’UNSA (1 représentant) s’est abstenue, FO (1 représentant) a voté contre, l’administration a voté pour (10 voix).

Le CTP a ensuite étudié les cas des écoles présentant des effectifs prévisionnels inférieurs à la capacité d’accueil minimale définie dans la grille ( risque de fermeture) et les cas des écoles présentant des effectifs prévisionnels supérieurs à la capacité d’accueil maximale (possibilité d’ouverture).

Les représentants de la FSU sont intervenus avec un certain succès pour défendre le dossier d’un certain nombre d’écoles menacées de fermeture de poste alors que leur situation ne le justifie pas ou au contraire pour mettre en avant la nécessité d’ouverture dans d’autres écoles.
Le tableau en pièce jointe recense les écoles sujettes à attribution ou à retrait d’emplois.

Le CDEN qui se réunira le vendredi 5 mars donnera des avis sur les propositions de l’Inspecteur d’Académie, qui suivant ou pas les avis du CTPD et du CDEN décidera des fermetures et des ouvertures de classe.

PDF - 32.6 ko
Déclaration préalable FSU
PDF - 9.3 ko
Synthèse des propositions de l’IA
'