SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > Actions le 26 mai

Actions le 26 mai

mardi 19 mai 2009, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

Il n’y a pas d’appels à la grève de la part de la FSU dans l’Yonne, ni des autres syndicats.

Vous avez reçu un mel de l’IA vous demandant vos intentions de faire grève ou pas, puis de la DIPER vous demandant de renvoyer un formulaire de non-gréviste : nous intervenons auprès du Recteur pour que vous n’ayez RIEN A RENVOYER PUISQU’IL N’Y A PAS D’APPEL A LA GREVE !!


Dans l’Yonne comme dans toute la France,

Journée de mobilisations le mardi 26 mai

Et grande journée de manifestation le samedi 13 juin

Dans l’Yonne, les 9 organisations syndicales iront, dans l’unité,
tout au long de la journée du 26 mai, à la rencontre des salariés, des privés d’emplois, des jeunes et des retraités.

- A Auxerre entre 12h et 14h, distribution de tracts au rond-point de Jonches

- A 18h à Auxerre rendez-vous Place de l’Arquebuse, pour un grand rassemblement de luttes avec prises de paroles, débats et animation musicale (restauration sur place)

- A Sens, à 17h30, rassemblement Place du Marché pour une manifestation à 18h


Le 1er mai 2009 a été une journée historique tant en raison de l’unité des huit organisations syndicales, qu’en raison de l’ampleur de la mobilisation au travers de plus de 280 rassemblements dans toute la France (2 000 manifestants dans l’Yonne, à Auxerre et Sens).

Troisième mobilisation nationale à l’appel des organisations syndicales en quatre mois, ce 1er mai témoigne d’un enracinement de la mobilisation et de la détermination des salariés, demandeurs d’emploi et retraités à exprimer leurs revendications et à obtenir des réponses. Le gouvernement et le patronat auraient tort de les traiter par le déni et le mépris, alors que la crise, le chômage, les licenciements, les suppressions d’emploi et les politiques de fragilisation des services publics percutent de plein fouet la grande majorité de la population.

Les organisations syndicales appellent solennellement le gouvernement et le patronat à prendre en compte l’ampleur de ces rassemblements qui expriment inquiétude, désarroi et profond sentiment d’injustice.

Elles appellent les salariés à faire du 26 mai une journée de mobilisations pour :

- La défense de l’emploi privé (moratoire sur les plans sociaux et les fermetures d’entreprises, maintien des emplois)

- La défense de l’emploi public (arrêt des suppressions d’emplois aux Finances, à l’Education Nationale, aux Douanes, à l’Equipement,…)

- Des politiques de rémunérations qui assurent le maintien et la progression du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et des retraités et réduisent les inégalités,

- Des services publics de qualité à la hauteur des réponses à apporter aux besoins sociaux et de solidarité de toute la population.

- Une amélioration significative dans le domaine de la santé concernant la prise en charge de tous les malades, et en particulier des personnes âgées.

'