SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > MOUVEMENT ET NOUVEAUTES : les délégués SNUipp du personnel sont très (...)

MOUVEMENT ET NOUVEAUTES : les délégués SNUipp du personnel sont très inquiets

dimanche 3 mai 2009, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

par Nadine Caubet

Les messages et les appels que nous recevons se multiplient et tournent
toujours autour des mêmes questions :
- les regroupements de communes et les types de postes, qu’est-ce que je
risque ?
- les TRS, qu’est-ce-que c’est et comment avoir quelques informations ?
Dans le cadre de ce mouvement remanié sur ordre du ministère, nous rappelons notre opposition à ces nouvelles modalités et nous vous expliquons pourquoi :
- à l’heure actuelle, il est bien difficile de comprendre comment les différentes opérations vont vraiment fonctionner et s’enchaîner et les collègues ne sont pas suffisamment informés des enjeux pour leur affectation à venir.

La situation est à peu près simple pour les collègues titulaires à titre définitif d’un poste mais qui désirent bouger et qui vont donc quasiment tous postuler pour des postes-écoles. Pour eux, pas de nouveautés et ils ne
peuvent obtenir que ce qu’ils demandent vraiment.

Les choses sont beaucoup plus compliquées pour tous ceux qui vont être
amenés à postuler sur les regroupements de communes.
En effet, lors des groupes de travail, nous avons, dès le début, pointer le
problème de ne pas permettre aux collègues de reformuler des voeux sur des postes précis comme les autres années. ( A noter que d’autres départements ont choisi de ne pas tenir compte de la note ministérielle sur ce point précis )

Nos collègues vont donc postuler sur des regroupements de communes et des types de postes. Ainsi (et c’est l’information que nous avons eue par les
services du personnel et de l’informatique ) l’ordinateur ira rechercher dans la liste des postes restants si l’un correspond aux voeux du collègue qui y sera alors nommé à titre définitif.

Nous avions beaucoup insisté lors des groupes de travail sur la préparation
de la fiche dite "Formulation des préférences" car nous pensions alors qu’un
travail très important allait devoir être fait "à la main". Nous pensions
ainsi pouvoir approcher au plus près des voeux des collègues mais cette
phase va être informatisée respectant en cela la consigne ministérielle
"nommer le plus de collègues à titre définitif dès le premier mouvement"
mais dans quel respect de l’intérêt des collègues. En effet il n’est pas
possible de connaître, par exemple, tous les postes élémentaires d’un
regroupement de communes et pourtant, sans ces informations, les collègues vont être affectés à titre définitif sur des postes qu’ils n’auront pas clairement demandés.

De la même façon, un collègue qui obtiendra un poste TRS rattaché à une
circonscription à titre définitif, ne saura qu’après le mouvement où sont
les postes qu’il devra compléter. Il n’aura bien sûr aucune information pour
l’année suivante.
D’autres questions plus techniques posent aussi problème et nous essayons de répondre au cas par cas à chaque collègue.

Dans ce contexte difficile, la question de l’information préalable à donner
aux organisations syndicales n’a pas évolué. Nous pouvons d’autant plus nous interroger sur le respect de l’équité pour ce prochain mouvement.

En tout état de cause, signalez-nous vos difficultés, appelez le syndicat en cas de doute ou de question, et faites parvenir vos doubles de demandes.

Plus que jamais, le contrôle de l’équité par vos déléguées du personnel dépend étroitement du pouvoir que vous leur donnez !

'