SNUipp 89

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC

Accueil > Le métier > Le système scolaire > Après le rapport des IG, dix propositions du SNUipp pour avancer

Après le rapport des IG, dix propositions du SNUipp pour avancer

dimanche 18 septembre 2005, par SNUipp 89

Le système scolaire

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

Parce que le SNUipp tente toujours de faire des propositions, nous avons élaboré 10 propositions pour faire avancer l’Ecole dans l’Yonne.

Elle ne sont pas à prendre ou à laisser, mais elles peuvent être des directions à prendre, qui montreraient à tous que l’Administration départementale et académique est prête à tirer les leçons du jugement sévère fait par l’Inspection Générale, et à engager une nouvelle dynamique de mobilisation dans l’Yonne.

Evidemment, ces propositions constructives n’enlèvent rien à nos positions nationales sur la politique actuellement menée par Fillon et le gouvernement, qui réduisent les budgets affectés à l’éducation, et prétendent faire passer en force des réformes qui seraient néfastes pour les élèves et les personnels.

1. Un plan de rattrapage pour l’Yonne :
demande au ministère d’un plan pluriannuel de rattrapage en postes, par une dotation ministérielle spécifique de 3 fois 25 postes .

2. AIS :
- Remise à plat du dispositif de fonctionnement des RASED, création d’un groupe de travail départemental (représentants de l’administration départementale, délégués du personnels, représentants des associations de spécialistes -maîtres E, maîtres G, psychologues) pour l’élaboration d’une charte de la prise en charge des élèves en difficultés dans l’Yonne.
- Bilan qualitatif et prospectif sur l’avenir de l’AIS second degré (SEGPA, EREA, UPI...) dans l’académie.

3. Scolarisation des élèves handicapés :
- mise en oeuvre départementale du groupe “Handiscol” prévu par la loi.
- aide réelle aux enseignants intégrant des élèves.
- implantation concertée des CLIS, avec les aides nécessaires.

4. Scolarisation des petits :
- mise en application dans le département des conclusions de la commission mixte “Petite enfance”, toujours pas mise en oeuvre dans l’Yonne bien qu’elle ait fait consensus dans le groupe de travail départemental.
- allègement à 25 des effectifs en maternelle à plusieurs cours (20 en ZEP)

5. La réussite des élèves de l’Yonne, forces et faiblesses :
mise en place d’un dispositif académique de recherche-action, en collaboration avec des équipes de recherches universitaires, centré sur l’évaluation fine des territoires, en vue de la mise en place des aides spécifiques nécessaires.

6. Formation continue et accompagnement des enseignants :
- transparence sur l’utilisation des crédits de formation continue
- accompagnement de tous les enseignants dans des dynamiques : confiance et projets locaux, équipes pluridisciplinaires, plus de maîtres que de classes.
- adéquation de l’offre du plan de formation avec les besoins du terrain et la réalité des écoles.
- renforcement des possibilités de formations communes intercycle et école/collège.
- renforcement des moyens et de la formation des formateurs.

7. Relations IEN-enseignants
- réorganisation des circonscriptions pour une plus grande cohérence territoriale et pédagogique.
- mise à plat des modalités de travail entre IEN et enseignants (animations pédagogiques, inspections, suivi de projets) pour gagner en efficacité et établir des relations de travail professionnelles.

8. Régulation du fonctionnement des services de l’Inspection Académique :
- demande d’une dynamique nouvelle pour permettre de lever les pesanteurs bureaucratiques, au service de la réussite des élèves et des conditions de travail des enseignants.
- permettre d’anticiper les recrutements nécessaires, les évolutions indispensables, en particulier dans la circulation de l’information.
- des moyens supplémentaires pour le fonctionnement correct des services sont indispensables.

9. Ecole et aménagement du territoire :
ouverture d’un chantier de réflexion à moyen terme entre l’Inspection Académique, les enseignants, les élus territoriaux, les associations péri-scolaires, les fédérations de parents d’élèves, sur l’organisation du tissu scolaire, les crédits de fonctionnements des écoles, l’accès aux équipements sportifs et culturels.

10. Fonctionnement institutionnel
- temps de décharge pour la direction d’école,
- modernisation des outils de gestion et de communication,
- respect des textes réglementaires en matière d’hygiène et sécurité, de médecine de prévention et du travail.

'