SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > CTSD > CTSD du 14 mai 2020

CTSD du 14 mai 2020

infos flash

jeudi 14 mai 2020, par SNUipp 89

CTSD

Un CTSD était réuni aujourd’hui jeudi 14 mai avec à l’ordre du jour "le plan de reprise de des écoles de l’Yonne", quelques heures après l’ouverture des écoles...
Les organisations syndicales ont reçu moins de deux heures avant la réunion le document de travail. Il dénonce une fois de plus cette méthode de travail.

En attendant un compte rendu précis, voici les éléments essentiels du CTSD

Masques

Le secrétaire général de la DSDEN précise que le port du masque est obligatoire en présence des élèves et dans toutes les situations ne permettant pas la distanciation physique.
Précision de la FSU : les masques qui ont été livré ce sont des masques chirurgicaux de type 1 (95% de filtration) ou de type 2 (98% de filtration)

L’IA précisent que « les masques mis à disposition permettent l’ouverture des écoles ».
Première livraison : les stocks sont constitués sur la base de 2 masques par enseignant et par jour.
La première livraison comportait 8 masques par enseignant. Des quantités supérieures peuvent avoir été livrées pour ne pas ouvrir les boîtes.
Une deuxième livraison va intervenir, constituant un stock de 8 jours d’utilisation. Cette livraison tiendra compte des effectifs AESH et emploi civique.

La FSU s’étonne de la non prise en compte de l’ensemble des personnels dès la première livraison, et notamment les AESH pourtant très exposé.es dans leur fonction. La FSU rappelle la nécessité de protéger tous les personnels dans l’exercice de leur fonction.

Le secrétaire général précise que les couleurs ou les attaches des masques peuvent varier en fonction du fournisseur (rectorat ou ministère).

La dotation de masques pour enfants est calibrée pour un stock allant jusqu’à mi-juin. Les masques pédiatriques sont fournis aux élèves symptomatiques et aux élèves porteurs de handicap. Les masques pour les autres élève sont fournis par les familles.

Pour la FSU cela posera des difficultés financières pour certaines familles et rendra impossible de vérifier « l’état sanitaire du masque ». Les écoles et les collèges doivent pouvoir fournir des masques aux élèves en exprimant le besoin.
La FSU demande que ces éléments soient transmis au rectorat et au ministère.

Modalités d’organisation dans les écoles.

La FSU dénonce l’absence de cadrage départemental et d’harmonisation de pratiques entre les circonscriptions : certaines s’appuyant sur un seul et court courrier quand d’autres ont pu bénéficier de visioconférences à destination des directrices et des directeurs d’école.

L’IA encourage les pratiques de visioconférences mais rappelle la liberté laissée aux IEN dans le pilotage de leur circonscription.

Plan départemental de reprise pour l’Yonne

L’IA a présenté aux organisations syndicales la structure du plan de reprise pour l’Yonne, sous forme d’un document de travail, sans disposer du temps pour un dialogue sur cette base.

Pour la FSU, la confiance des parents ne s’instaurera pas sans conditions sanitaires parfaitement exemplaires. Les enseignant.es ne sont pas en soucis pédagogiques mais en soucis sanitaires.
L’IA reconnait que cela constitue un point important dans la structuration du document.
L’organisation de l’entretien est régie par le protocole. Le nettoyage régulier est à charge des municipalités.

La FSU demande que l’IA intervienne partout où le protocole n’est pas respecté et où les enseignant.es sont sollicité.es pour le nettoyage systématique.

L’IA indique que chaque situation problématique doit être consignée dans les registres santé et sécurité des écoles (RSST). Les conseillers de prévention étant en appui des équipes enseignantes.

N’hésitez pas à compléter le registre et à adresser un double au SNUipp-FSU89 snu89@snuipp.fr

L’IA précise que la capacité d’accueil d’une école est liée à la mise à disposition des locaux par la municipalité et à sa capacité d’en soutenir l’entretien en respect du protocole. En cas de difficultés l’accueil est adapté.
Les municipalités ont à leur charge l’entretien des locaux et donc la capacité à définir un volume d’utilisation.
L’ organisation pédagogique est à la charge des équipes enseignantes. L’organisation pédagogique est contrainte par la capacité des municipalités à entretenir les locaux.
En cas de difficultés d’accueil parce que le resserrement des locaux porte atteinte au protocole,celui-ci doit être modifié.

La FSU incite les équipes enseignantes à interroger les municipalités sur leur capacité à entretenir les locaux, notamment en cas de retour d’un nombre plus important d’élèves, après la priorité aux GS, CP et CM2.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'