SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le métier > Carte scolaire > carte scolaire 2020 > CTSD de repli, carte scolaire 2020

CTSD de repli, carte scolaire 2020

jeudi 16 avril 2020, par Johann Goût, SNUipp 89

carte scolaire 2020

La carte scolaire 2020 enterre les PMQC en Education Prioritaire* et l’investissement des équipes au service de la réussite des élèves alors que le confinement a continué de creuser les inégalités.

CTSD de repli carte scolaire

Le CTSD de repli s’est tenu hier (mercredi 15 avril) après-midi, le premier CTSD n’ayant pas eu lieu en raison du boycott du SNUipp-FSU et de FO.

Pas de confinement pour le calendrier

Comme Affelnet et la poursuite de scolarité, le calendrier de la carte scolaire fait abstraction de la situation de confinement.
Groupe de travail le 3 avril, CTSD le 9 avril, CTSD de repli le 15 avril et CDEN le 17 avril. Aucun document de travail n’a été fourni avant le groupe de travail. Si le SNUipp-FSU a collecté grâce à son enquête et son travail de terrain un grand nombre de données, il s’est refusé à les livrer sans connaitre le projet de carte scolaire de l’Inspecteur d’Académie.

Pour le SNUipp-FSU, ces informations sont indispensables à la défense des moyens des écoles et n’ont pas à être communiquées sans raison à la DSDEN. La confiance accordée par les écoles au SNUipp-FSU est notre priorité.

Dès le début de la crise sanitaire, le SNUipp-FSU a demandé un moratoire sur la carte scolaire. La situation de confinement ne permettant pas les échanges nécessaires avec les équipes enseignantes, les familles et les élu.es, cela rendait impossible toutes mobilisations contre les fermetures de classes, de dispositifs TPS ou PMQC.

Le projet de carte scolaire

Le projet présenté contient :
10 ouvertures de classes de GS à effectifs réduits (13 classes de GS à effectifs réduits seront mises en place sans moyens supplémentaires). Le SNUipp-FSU a demandé si dans les classes de GS à effectifs réduits sans poste supplémentaire il était possible de faire une répartition à plusieurs niveaux, l’IA a répondu que cela était possible.
11 ouvertures de classes (hors GS à effectifs réduits)
5 fermetures en classe (dont une fermeture de classe dans le rural avec l’accord du Maire)
11 fermetures de postes PMQC (7 dispositifs restent ouverts hors éducation prioritaire)
5 fermetures de postes de remplacement (postes non pourvus cette année)
1 fermeture de poste de maître G hors Rased. Le SNUipp-FSU a alerté l’IA sur les conséquences de la fermeture de ce poste dans une unité à vocation de soutien psychologique. Le DASEN a répété plusieurs fois que ce poste était un poste mis à disposition et que cela était un retrait pour la création d’un poste de référent PIAL.

La mise en place de GS à effectifs réduits en REP (la demande ministérielle concernant la REP+) se fait au prix de la disparition des dispositifs PMQC en éducation prioritaire.

Le ministre a annoncé « aucune fermeture dans le rural », il a omis d’ajouter que l’éducation prioritaire fournirait les moyens pour la mise en place de GS à effectifs réduits.

Le dédoublement des GS est un moyen supplémentaire face à la grande difficulté scolaire lorsqu’il est mis en place avec l’ouverture d’un poste et des locaux adaptés.

La disparition des PMQC est un moyen en moins. C’est également un message négatif envoyé aux équipes investies dans ce dispositif et ayant mis en place des innovations pour favoriser une meilleure réussite de tous les élèves.
La mise en place des CP/CE1 à effectifs réduits s’est faite dans un grand nombre de cas au prix d’une augmentation des effectifs dans les autres classes. Le RASED n’intervenant pas la plupart du temps en cycle 3, ces classes se retrouvent démunies de moyens d’aide. L’ambition CP 100% réussite de notre ministre a disparu, les difficultés des écoles de REP demeurent.

La carte scolaire 2020 enterre les PMQC en Education Prioritaire et l’investissement lié des équipes au service de la réussite des élèves alors que le confinement a continué de creuser les inégalités.

Le SNUipp-FSU dénonce ces suppressions. Si la mise en place des GS est une priorité ministérielle, les PMQC gardent leur pertinence et contribuent aux ambitions de réussite de nos élèves. Les moyens attribués à notre département sont insuffisants pour maintenir les classes dans le rural, préserver les moyens de l’éducation prioritaire et développer les réseaux d’aides.

RASED

Le SNUipp-FSU a insisté à nouveau sur les besoins humains pour les Rased. Il n’y a plus de départs en formation à dominante relationnelle (G) et à dominante pédagogique (E) depuis plusieurs années. Les collègues sur un poste à dominante pédagogique qui passent le CAPPEI le font en candidats libres. Le DASEN a répondu qu’un chantier travail allait se faire sur cette question.

Stages MIN Les collègues ayant obtenu le CAPPEI ont de droit accès aux MIN (modules de formation d’initiative nationale) l’année de leur demande dans la limite de deux modules par an et pour un total de 100H, pendant les 5 ans qui suivent l’obtention du CAPPEI. Le SNUipp-FSU a dénoncé qu’aucun départ n’a été possible depuis la mise en place du CAPPEI et a demandé ce qui était prévu pour cette année. L’IA attend la parution de la circulaire nationale. Le SNUipp-FSU sera vigilant sur cette question.

Le mouvement

L’ensemble des organisations syndicales ont voté contre le projet de carte scolaire présenté par l’IA.
C’est en CDEN que le projet définitif sera officialisé. N’hésitez pas à contacter le SNUipp-FSU pour recueillir des éléments concernant votre école.

L’IA a indiqué que le serveur du mouvement intra départemental devrait ouvrir à la fin du mois d’avril.
Le SNUIpp-FSU vous accompagne tout au long du mouvement, même en période de confinement, avec :
une application dédiée e-mouvement,
une permanence téléphonique 03 86 46 00 01
un mail snu89@snuipp.fr
Facebbook https://www.facebook.com/snuipp89/

Les entretiens pour les postes à exigences particulières (direction, UPE2A, référent MDPH…) et les postes à profil auront lieu à partir du 15 mai, par visioconférence. Le SNUipp-FSU est intervenu pour faire remarquer que ce calendrier obligera à demander ces postes dans un premier temps et à passer l’entretien dans un deuxième temps. La participation au mouvement se fera sans savoir si les collègues seront à titre définitif sur le poste demandé à l’issu du mouvement. On marche sur la tête !

Fusions

Le SNUipp-FSU est intervenu sur les fusions en demandant si l’avis des conseils des maîtres et des conseils d’école ont été pris en compte. L’IA doit se tourner vers les IEN du département car il n’a que les avis des élu.es

Titularisation des stagiaires

Une visite sera réalisée seulement pour les stagiaires dont la future titularisation est en questionnement. Les autres seront titularisés sur les bases des visites effectuées avant le confinement.

Rendez-vous de carrière.

L’IA a confirmé que l’arrêté des avis pour la campagne PPCR en cours devrait être rendu avant fin septembre. Un cadrage académique est attendu pour définir les modalités de mise en œuvre.

Les promotions hors classes et classes exceptionnelles sont en attente d’une directive nationale.

*A la fin du CTSD, l’IA proposait le maintien d’un poste PMQC en REP, un poste supplémentaire pour les GS à effectifs réduits et un comptage de rentrée pour une école.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'