SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le métier > Carte scolaire > carte scolaire 2019 > CTSD du 5 février

CTSD du 5 février

Suite au vote unanime des organisations syndicales contre le projet de carte scolaire, un CT de repli est programmé le mardi 12 février

mardi 5 février 2019, par SNUipp 89

carte scolaire 2019

En même temps que le CTSD, un rassemblement avait lieu dans la cour de la DSDEN. Les délégations des écoles et des collègues ont été rejointes par celle des gilets jaunes venue défendre le service public d’éducation.
Les délégations des écoles ont été reçues à l’issue des échanges du CTSD.

En introduction du CTSD, une minute de recueillement a été respectée à la mémoire de Mireille Pontier, responsable du SGEN-CFDT de l’Yonne.

Contexte général communiqué par l’Inspectrice d’Académie

Entre 2014 et 2018 le département a enregistré une baisse de 2028 élèves dans le premier degré et une dotation de 15 postes supplémentaires.
32% écoles ont une moyenne de 20 élèves par classe et 80% de ces écoles se situent en zone rurale.
47 CP à effectifs réduits (poste existant + création) ont été mis en place en 2018. En 2019, le nombre de CP dédoublés sera portés à 49 (+2) et 47 CE1 dédoublés seront créés.
Le projet initial de carte scolaire comprend 25 fermetures de classes
22 ouvertures de dispositifs CP/CE1 à effectifs réduits et 9 ouvertures de classes.
Les cycles 2 à effectifs allégés au titre de la ruralité ne nous ont pas été communiqués. La mise en place de ces dispositifs s’effectue à partir du projet pédagogique de l’équipe enseignante. 16 sont aujourd’hui à l’étude. Le principe de continuité des dispositifs de 2018 est mis en place (sous condition d’effectif et de projet).
Pour le SNUipp-FSU89 les éléments fournis concernant la carte scolaire pour la rentrée 2019 ne répondent pas à l’investissement nécessaire pour un département dans lequel on déplore chaque année des résultats insuffisants aux diverses évaluations. La mise en place des CE1 à effectifs réduits se faisant à moyens constants, seules les fermetures donneront des moyens pour la carte scolaire. Ce n’est pas acceptable !

Les fermetures de classes

A partir des échanges avec les écoles, les représentants du SNUipp-FSU89 ont apporté les éléments d’informations pour défendre le maintien des postes ou des dispositifs. Un contact est établi avec les écoles concernées pour les informer du contenu des échanges.
PMQC
Le maintien des dispositifs est assujetti aux effectifs constatés en CE2, CM1 et CM2.
Le SNUipp-FSU89 a demandé le maintien de tous les postes PMQC et la mise en place d’entretiens pour pourvoir les postes vacants.
Le SNUipp-FSU89 a défendu le maintien de ces dispositifs qui ont démontré leur utilité et permettent un dynamisme des équipes au service de la réussite de tous les élèves.
A partir des éléments échangés, l’IA a indiqué « étudier nos demandes » et aborder cette question en conseil d’IEN jeudi.
Le SNUipp-FSU89 invite toutes les écoles concernées à transmettre à leur IEN d’ici jeudi les éléments en faveur d’un maintien du dispositif sur leur établissement.
Postes de remplaçants.
Le projet de carte scolaire prévoit la suppression de 10 postes de remplaçants à la prochaine rentrée. L’IA a indiqué que cette mesure était envisagée pour tempérer la carte scolaire. La réduction devrait se porter sur la formation continue et ne pas dégrader les conditions de remplacements des enseignants.es absent.es.

Cela reste néanmoins un mauvais signal, pour le SNUipp-FSU, au moment où les collègues de l’Yonne ont besoin de formation continue.

Vote unanime contre le projet

A l’issue du CTSD, l’IA a présenté des modifications au projet initial :
2 retraits de fermetures et 2 ouvertures supplémentaires
Restait à l’étude d’ici le CDEN du 12 février l’étude de la situation de 4 fermetures et la réalisation d’un état des lieux du dispositif PMQC en conseil d’IEN.
L’ensemble des organisations syndicales ont voté contre le projet de carte scolaire.
Pour le SNUipp-FSU 89 le nombre d’écoles concernées par une fermeture (23) et la possibilité de voir disparaître 12,5 postes de PMQC ont constitué des éléments déterminants pour le vote de ses représentants.
Un CTSD de repli est programmé pour le mardi 12 février. L’ensemble des informations transmises sont donc à l’état de projet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'