SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le métier > Carte scolaire > carte scolaire 2019 > Groupe de travail "projet de carte scolaire"

Groupe de travail "projet de carte scolaire"

Vos élu.es seront mobilisées demain vendredi pour répondre à vos questions et construire à vos côtés la mobilisation du mardi 5 février.

jeudi 31 janvier 2019, par Johann Goût

carte scolaire 2019

Les élu.es du SNUipp-FSU89 se sont rendus aujourd’hui au groupe de travail sur la carte scolaire 2019. Fort des informations échangées avec les écoles, le SNUipp-FSU89 s’est attaché à présenter les arguments en faveur d’une préservation des postes.

Vos élu.es seront mobilisées demain vendredi pour répondre à vos questions et construire à vos côtés la mobilisation du mardi 5 février.

Le SNUipp-FSu89 appelle à la grève et la manifestation devant la DSDEN (13h45) le mardi 5 février.

Un contexte défavorable

Avec une dotation zéro pour notre département et la mise en place des CE1 dédoublés les écoles allaient devoir rendre des postes.
Le projet soumis aux représentants du personnels fait état de 25 fermetures de classes, 9 ouvertures de classes et 22 ouvertures de postes CP et Ce1 à effectifs réduits en éducation prioritaire. S’ajoute à la liste des fermetures la proposition de suppression de 12,5 postes de PMQC.
Manque de moyens pour notre département.
Au-delà des choix qui seront opérés par la Dasen, le projet de carte scolaire révèle un manque de moyens pour notre département.
A l’heure ou le SNUipp-FSU demande une baisse des effectifs dans toutes les classes (pas plus de 20 en éducation prioritaire et pas plus de 25 dans les autres écoles) et où le lien est établi entre baisse des effectifs et réussite scolaire, seule une augmentation des moyens alloués à notre département aurait permis de mettre en place une carte solaire ambitieuse au service d’une meilleure réussite de tous les élèves.
A lire :impact de taille des classes sur la réussite scolaires

Ouvertures et Fermetures

Les élu.es du SNUipp-FSU rendent compte aux écoles de ce projet. Ils construisent aux côtés des écoles les arguments permettant de préserver les structures actuelles des écoles.
Le SNUipp-FSU89 organisait en fin de journée des RIS « PMQC » à Auxerre, Migennes et Joigny. Attaché à un dispositif qui a fait ses preuves au service de la réussite des élèves et de la cohésion des équipes enseignantes, le SNUipp-FSU89 apporte son soutien aux équipes et contribue à la mobilisation lors du CTSD du 5 février. La mise en place des CP et CE1 à effectifs réduits ne peut se faire au prix de l’abandon d’un dispositif profitant aux CE2, CM1 et CM2.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'