SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Société > défense du service public > Mobilisations du 14 décembre

Mobilisations du 14 décembre

mardi 11 décembre 2018, par SNUipp 89

défense du service public

La FSU et le SNUipp-FSU appellent à se rassembler à partir de 10h30 place de l’Arquebuse à Auxerre le vendredi 14 décembre

Les collègues qui souhaitent se mobiliser dès ce vendredi sont couverts par un préavis de grève déposé par la FSU sur la période.

Attention, la déclaration d’intention est à envoyer avant ce soir minuit !

OpenDocument Text - 18.8 ko

Face aux inégalités grandissantes et au sentiment d’abandon d’une grande partie de la population, le gouvernement n’a pas apporté de réponses qui améliorent les conditions de vie de tous les salarié-es, chômeurs, retraité-es et jeunes : augmentation des salaires, des minima sociaux et des retraites, accès à des services publics de qualité sur tout le territoire, création d’emplois... La FSU demande l’ouverture de discussion à la Fonction publique où les salaires sont gelés et les perspectives de carrière bloquées.

Améliorer la cohésion sociale, défendre les valeurs qui fondent le modèle social, favoriser la transition écologique exige des services publics forts avec des agent-es véritablement reconnu-es. La FSU demande au gouvernement d’abandonner le projet de réforme de la Fonction publique tel qu’il est prévu à ce stade. Au contraire, pour répondre aux enjeux de société c’est d’une fonction publique renforcée dans ces moyens et missions, avec des agent-es conforté-es dans leur statut et leurs carrières dont le pays a besoin. Elle met en garde contre toute tentation d’utiliser une nouvelle fois la Fonction publique pour payer les nécessaires mesures sociales à prendre.

La FSU exprime sa vive émotion après les violences commises à l’égard des jeunes, notamment suites aux événements de Mantes la Jolie.
Elle condamne ces violences. Le gouvernement ne peut pas traiter ainsi la jeunesse : gardes à vue, déferrements devant la justice des mineurs... La FSU exige que ces jeunes ne soient pas poursuivis dans le cadre de procédures abusives et demande la levée des gardes à vue.

C’est une réponse politique qu’il faut apporter à ce mouvement. La FSU demande solennellement au gouvernement d’entendre les revendications de la jeunesse, de recevoir les organisations de jeunesse et celles des personnels pour trouver une solution négociée. Elle alerte, depuis le début de ce conflit, le Ministre de l’Éducation nationale et le gouvernement sur la gravité de la situation et elle a fait part à maintes reprises des inquiétudes tant pour les élèves que pour les personnels. Pour sortir de cette crise, la FSU a proposé que se tiennent immédiatement des discussions avec les organisations de jeunesse et les représentants des personnels.

Ce sont les raisons pour lesquelles le SNUipp-FSU89 soutient les mobilisations du vendredi 14 décembre.

Les collègues qui souhaitent se mobiliser dès ce vendredi sont couverts par un préavis de grève déposé par la FSU sur la période.

Attention, la déclaration d’intention est à envoyer avant ce soir minuit !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'