SNUipp-FSU 89

Elections Professionnelles 2018 : Votez et faites votez SNUipp-FSU. UNE QUESTION, UNE DIFFICULTÉ POUR VOTER ? Contactez-nous au 09 72 10 10 50 ou à elections2018@snuipp.fr

Accueil > Le métier > Carte scolaire > carte scolaire 2018 > Carte Scolaire : Trop de fermetures, peu d’ouvertures !!!

Carte Scolaire : Trop de fermetures, peu d’ouvertures !!!

mercredi 28 février 2018, par SNUipp 89

carte scolaire 2018

Suite aux différents groupes de travail et instances (CTSD du 6-02 puis du 27-02), la carte scolaire a été présentée : 31 fermetures de classes, 15 ouvertures de postes consacrés au CP à effectif réduit, 7 ouvertures de classes : le SNUipp-FSU89 a voté contre ce projet de carte scolaire. Explications.

FERMETURES

Saint-Georges-sur-Baulche (La Guillaumée)
RPI Beine-Bleigny le Carreau
RPI Coulanges la Vineuse- Escolives Ste Camille
RPI Ligny le Châtel-Varennes
Auxerre (Temple) : 2
Auxerre (Martineau des Chesnez) : 4
Héry
RPI Champvallon-Villiers sur Tholon-Volgré
Mézilles
RPI Courson les Carrières-Molesmes
Ancy le Franc
Vincelottes
Poilly-sur-Serein
Domecy-sur-Cure
RPI Bassou-Chichery-Bonnard
Migennes (Anne franck)
Looze
RPI Carisey-Villers Vineux-Jaulges
Paron Pierre Curie maternelle
Villeneuve la Guyard
Villeneuve sur Yonne
RPI Chigy-Foissy sur Vanne-Les Sièges
RPI Courgenay-St Maurice aux riches hommes

Le SNUipp-FSU89 est intervenu pour soutenir et défendre l’ensemble des dossiers. Suite à ces interventions, la DASEN a annulé les fermetures prévues à Pourrain, Nitry, Esnon et St Julien du Sault.
Suite au CDEN du vendredi 2 mars, les fermetures prévues à Villethierry, Sergines, Cuy et St Martin du Tertre ont également été annulées. [http://89.snuipp.fr/spip.php?article2058->CDEN : encore trop de fermetures !]

Pour rappel, les effectifs TPS ne sont pas pris en compte s’il n’y a pas de dispositif TPS. Les écoles doivent donc accueillir (ou pas) selon leur possibilité les élèves de TPS. Pour le SNUipp-FSU, ces élèves ne doivent pas être la variable d’ajustement.
"Un effectif de 26 élèves en maternelle est un effectif allégé" selon certains membres de l’administration. Le SNUipp-FSU insiste sur le fait que, dans le cadre d’une politique nationale pour réduire les effectifs dans certains secteurs (12 en CP), il ne devrait subsister de classes à plus de 25 élèves, c’est le sens de la campagne menée par le SNUipp-FSU.
Dans le cas de fermetures, M. l’IA-adjoint et Mme la secrétaire générale nous ont affirmé que tous les maires et directeurs d’école sont informés d’une potentielle fermeture.
Pour rappel, dans le cas d’un RPI, ce sont les Mairies concernées qui doivent décider du lieu de la fermeture de classe et la DASEN tranche si les Mairies ne se mettent pas d’accord.

OUVERTURES

Gurgy maternelle (1)
Auxerre Boussicats (2)
Auxerre Jean Zay (1)
Auxerre Paris (1)
Étais-la-Sauvin (1)
Paron Pierre Curie élémentaire (1)

Sur 7 ouvertures, 3 sont une confirmation à titre définitif des classes ouvertes à la rentrée, 3 autres sont ouvertes pour compenser la fermeture de 2 écoles à côté (Auxerre).

CP à effectifs réduits en REP
Cette mesure entraîne la création réelle de 15 postes de CP dans l’Yonne. Les autres sont « ouverts » à moyen constant. Les Conseils des Maîtres devront donc prévoir des classes de CP à effectif réduit, provoquant de ce fait une nette augmentation des effectifs sur les autres classes.
Le SNUipp-FSU dénonce cette situation et demande que les tous les moyens nécessaires soient donnés pour pouvoir mettre en place cette mesure sans aucune augmentation des effectifs des autres classes.

- Créations de poste à :
Auxerre (Renoir) : 2
Tonnerre (Les près hauts) : 1
Cheny (M.Curie) : 1
Joigny (M. Aymé) : 1
Joigny (St Exupéry) : 1
Migennes (G. Philippe) : 1
St Florentin (P. Janson) : 1
Sens (A. Briand) : 1, (J. Ferry) : 1, (P.Bert) : 2, (Champs d’Aloup) : 2, (P. Larousse) : 1

D’autres écoles devront prévoir des CP à effectif réduit, mais sans création de postes supplémentaire, c’est le cas d’Auxerre (Courbet), de Tonnerre (Les Lices), de Joigny (Garnier), Migennes (Pagnol), Migennes (Verlaine), Neuvy-Sautour, St Florentin (Pézennec), Venizy et Vergigny.

En tout, 47 classes de CP à effectif réduit seront mises en place à la rentrée prochaine.
Les conseils des maîtres seront sollicités pour pourvoir ces postes particuliers avec avis de l’IEN. Si plusieurs collègues sont volontaires et que le Conseil des Maîtres ne se met pas d’accord, l’IEN tranchera.
Si aucun collègue n’est volontaire dans l’école (PMQC de l’école compris), le poste apparaitra lors du mouvement en poste à sujétions particulières (avec entretien). Si le dispositif est mis en place « à moyens constants » (sans création de poste), cela entrainera alors une mesure de carte scolaire et le poste de CP à effectifs réduits apparaitra au mouvement sous la forme d’un poste à exigence particulière, ce que dénonce le SNUipp-FSU89.
Les collègues s’inscrivant dans ce dispositif bénéficieront de 2 jours de formation dès la fin de l’année scolaire en cours.
Si la répartition prévoit un CP/CE1 ou une GS/CP, celui-ci sera aussi à effectifs réduits.
Les élèves d’Ulis-école pourront aussi être inclus dans ces CP.

Le SNUipp-FSU a alerté l’administration sur l’augmentation des effectifs dans les autres classes de l’école et a demandé une vigilance particulière sur toutes les écoles concernées.

CP à 12 ou à + de 12 ? L’administration ne fixe pas de limite haute mais restera vigilante pour que ce dispositif ne soit pas dévoyé et reste une classe à effectif réduit.

RURALITÉ

Il n’y aura pas de fermetures de postes dans certaines écoles rurales, mais il sera demandé au Conseil des Maîtres qu’une attention particulière soit faite pour avoir des effectifs réduits en cycle 2.
Ce sera le cas, par exemple, à Champignelles, Pourrain, Châtel-Censoir, Flogny la Chapelle, L’Isle sur Serein, Brienon sur Armançon (A. Gibault), Mont St-Sulpice, RPI Champlay-Paroy sur Tholon, RPI Arces-Dilo-Villechétive, RPI Chaumont-St Aignan, RPI Montréal-Thizy.

Renforcer le PILOTAGE pédagogique

REMPLAÇANTS : 8 postes créés
Le SNUipp-FSU a demandé d’obtenir un véritable état des lieux sur le service de remplacement. L’administration se félicite d’une certaine amélioration mais reconnait qu’il y a des périodes plus difficiles et certains secteurs déficitaires. Le SNUipp-FSU89 engagera prochainement une action pour chercher à mieux comprendre le fonctionnement de ce service.

DECHARGES DE DIRECTION : 2 postes créés

ACCOMPAGNEMENT CAFIPEMF : 2 postes créés

POSTES DE MISSION : 3,5 postes renouvelés
Le SNUipp-FSU a demandé que ces missions renouvelées d’année en année deviennent des postes pérennes. La DASEN a répondu qu’un bilan devra être fait d’ici décembre 2018

PMQC

Création d’un 1/2 poste à Auxerre (Clairions) et à St Fargeau.
Suppression d’un 1/2 poste à Bléneau, Brienon et Migennes (Verlaine).

Le SNUipp-FSU a questionné l’administration sur les raisons qui entrainent la diminution (0,5) des postes de PMQC, notamment à Bléneau. Est-ce que les besoins de ces écoles ont diminué ? La réussite des élèves justifie-t-elle ce choix ?
L’administration a répondu que ces postes auraient pu être complètement supprimés et que c’est une chance pour ces écoles de préserver un moyen supplémentaire.

Le SNUipp-FSU89 approuve le maintien des postes PMQC dans le département car ces postes contribuent à transformer l’école et à changer les pratiques pour mieux aider les élèves en difficulté. Le SNUipp-FSU89 restera vigilant pour que ces postes restent pérennes dans les années à venir.

FUSIONS

Perrigny (maternelle + élémentaire)
Escolives Ste Camille (maternelle + élémentaire)
Vallan (maternelle + élémentaire)
Tonnerre Les Lices (maternelle + élémentaire)
Brion (maternelle + élémentaire)

Suite à l’intervention du SNUipp-FSU, une fusion prévue sur Sens ne sera pas appliquée cette année. En effet, cette fusion à 15 classes n’était pas souhaitable et sûrement trop précoce au vu de l’audit sur les secteur scolaires de la part de la mairie, qui amènera forcément à une re-sectorisation pour la rentrée 2019.
Pour le SNUipp-FSU, il faut que l’avis des Conseils des Maîtres soit pris en compte pour les fusions d’école en tenant compte des réalités locales et on doit préserver des écoles à taille humaine pour faciliter le travail pédagogique des enseignants, au bénéfice des élèves.

Si le SNUipp-FSU89 reconnaît le maintien de certains postes (PMQC, pas de fermeture dans certains secteurs ruraux), le SNUipp-FSU89 dénonce la création de CP à effectif réduit à moyen constant dans certains secteurs et le trop grand nombre de fermetures de classes prévues, ce qui tend à mettre en opposition les écoles de ville et les écoles de campagne.
Si l’ensemble des organisations avaient voté contre le projet de carte scolaire le 6 février (ce qui a conduit au report), seulement 6 votes contre ont été exprimés à l’issue de ce nouveau CTSD (5 SNUipp-FSU, 1 FO).

La carte scolaire devra maintenant être discutée et votée lors du CDEN du vendredi 2 mars. Le SNUipp-FSU89 a appelé à faire grève et à se rassembler à partir de 14h devant la préfecture à Auxerre : http://89.snuipp.fr/spip.php?article2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'