SNUipp-FSU 89

Elections Professionnelles 2018 : Votez et faites votez SNUipp-FSU. UNE QUESTION, UNE DIFFICULTÉ POUR VOTER ? Contactez-nous au 09 72 10 10 50 ou à elections2018@snuipp.fr

Accueil > Droits des personnels > Santé, Sécurité, Conditions de travail > Médecine de prévention

Médecine de prévention

lundi 26 février 2018, par Nadine Lenoir

Santé, Sécurité, Conditions de travail

A quand remonte votre dernière visite médicale à l’Education Nationale ? Drôle de question et pas sûr que vous puissiez répondre.

Vous en avez certainement passé une seule et bien souvent chez un médecin de ville habilité par l’Education Nationale lors de votre entrée dans la Fonction Publique.

Dans les textes...

Pourtant la médecine de prévention dans la Fonction Publique existe bel et bien dans les textes et est le pendant de la médecine du travail du privé. Elle est définie comme "devant agir sur le milieu professionnel pour éviter toute altération de la santé dans le cadre du travail et devant offrir une surveillance médicale aux agents". L’employeur a des obligations puisqu’il doit mettre en place une visite tous les 5 ans pour tous et chaque année pour les agents soumis à une surveillance médicale particulière.

Dans la réalité...

Mais quelle est la réalité ? Avec, en 2016, 1 médecin pour 11400 agents, le médecin de prévention ne peut évidemment pas exercer ses missions. En Bourgogne, elle essaie de recevoir les collègues qui lui présentent des dossiers d’ordre administratif où son avis est requis (attribution des 800 points pour les permutations, priorité pour les mouvements départementaux, adaptation des postes de travail pour les collègues handicapés...). L’administration voudrait bien avoir recours à des prestataires extérieurs (comme pour la médecine scolaire d’ailleurs) mais ne trouve pas de possibilités, ce qui est facile à comprendre quand on connait la situation calamiteuse de la médecine dans notre région.
De leur côté, dans le cadre des CHS.CT, les représentants des personnels FSU oeuvrent à faire émerger les difficultés et à pousser à la mise en place de réelles procédures pour améliorer la situation des collègues.

Une priorité pour la FSU

Fatigués par un travail de plus en plus exigeant, ballottés par des prescriptions qui changent à chaque ministre, confrontés à des changements permanents dont ils ne partagent pas la pertinence, oubliés de leur hiérarchie, les enseignants "bidouillent" et ajustent à leur façon. Pourtant, et de nombreuses études le montrent, c’est bien en créant des collectifs de travail que nous pourrons reprendre la main sur notre travail et lui redonner une dimension forte et porteuse. Les travaux de Yves CLOT repris dans le cadre de la FSU nous engagent dans cette voie.

Au niveau national, le SNUipp, avec toutes les autres composantes de la FSU, a décidé de faire de ce sujet une de ces priorités et vous propose donc de vous engager en découvrant le dossier élaboré et en signant la pétition adressée au ministre. Cliquez ici

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'