SNUipp 89

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC

Accueil > Société > égalité, tolérance > Pas de tri des migrants.es dans les centres d’accueil

Pas de tri des migrants.es dans les centres d’accueil

mercredi 10 janvier 2018, par Patricia Simard

égalité, tolérance

Une quinzaine d’associations d’hébergement d’urgence ont claqué la porte du ministère de l’intérieur vendredi 8 novembre. En effet, le ministre Gérard Collomb leur présentait son dispositif pour sortir les migrants et les migrantes des hébergements d’urgence.

L’Etat a décidé d’opérer à des renvois massifs vers les pays d’origine.
L’Assemblée nationale a voté dans la nuit de jeudi à vendredi une proposition de loi permettant de placer en rétention administrative certain.es migrant.es déjà enregistré.es ailleurs en Europe (ceux qu’on nomme les Dubliné.es), en dépit des critiques d’une partie des députés redoutant de l’enfermement. Aujourd’hui on franchit un autre pas, en triant celles et ceux qui demandent un hébergement d’urgence.
La guerre, la misère les ont poussés à quitter leur pays. Le chemin de l’exil est juché d’embûches. Les migrant.es ont parfois traversé mers et déserts au péril de leur vie. 
La France, qui a co-signé la Convention des Droits de l’Enfant, et la Déclaration des Droits de l’Homme, doit décider de mettre en œuvre des politiques d’accueil dignes pour toutes et tous les migrant.es, respecter leurs droits et assurer leur sécurité. C’est là un enjeu majeur pour une démocratie. 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'