SNUipp 89

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC

Accueil > Le métier > ASH/RASED/EGPA > RASED > Psychologue de l’Education Nationale

Psychologue de l’Education Nationale

mercredi 10 janvier 2018, par Jaime Lopez

RASED

Nous pouvons nous féliciter de la large majorité obtenue par le SNUIPP/FSU et SNES /FSU aux élections dans le corps des psychologues de l’Education Nationale au niveau académique et national.

Dans l’Yonne, la situation est la suivante :

25 postes existants dont 18 titulaires, 5 contractuelles et 2 postes vacants.

Les titulaires se voient missionnés.es pour pallier aux demandes des secteurs non pourvus, ce qui dans un premier temps leur donnent un surcroît de travail alors que les collègues sont déjà submergés.es par leur mission dans leur propre secteur . Ainsi les situations se voient traitées dans l’urgence, le quantitatif fait place au qualitatif.

D’autre part, les collègues titulaires se voient aussi attribuer une mission de formation auprès des collègues contractuelles qui sont arrivées au plus tôt dans les circonscriptions début novembre 2017 !

De plus, les contractuels.les nommés.es en novembre 2017 et pour l’année scolaire n’ont pas l’assurance que leur contrat sera reconduit pour l’année 2018/2019, ce qui les met dans une situation de précarité alors même que ces collègues s’investissent dans leur circonscription.

L’an-dernier une collègue contractuelle de Tonnerre serait bien restée mais au vu du peu d’assurance d’un poste à la rentrée (et pour cause ce fut en novembre) cette professionnelle s’est tournée vers un poste de SESSAD à … Tonnerre.

Pour finir, il existe désormais un concours des psychologues de l’éducation nationale, dans l’Yonne la DSDEN n’a pas demandé l’ouverture au niveau rectoral de postes au concours...

Le SNUipp-FSU 89 alerte depuis des années sur la situation de recrutement des psychologues de l’Education Nationale. Dans les années à venir un certain nombre de collègues vont faire valoir leur droit à la retraite.

La situation est urgente, il est temps de prendre en compte tous ces constats et d’avoir une politique de formation ambitieuse pour le département. Il faut aussi tenir compte des conditions de travail des collègues qui actuellement, se sentent maltraités.es.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'