SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC. Elections Professionnelles 2018 : Votez et faites votez SNUipp-FSU

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > Audiences > Le SNUipp-FSU89 reçu en audience à la préfecture

Le SNUipp-FSU89 reçu en audience à la préfecture

dimanche 7 janvier 2018, par SNUipp 89

Audiences

Une délégation de la FSU (SNUipp. SNES. SNEP) et une collègue représentante des enseignants du collège Bienvenu Martin ont été reçues en audience ce mercredi 3 janvier par la directrice de cabinet du Préfet.
L’objectif était de pointer la situation particulière de notre département en repartant des différents rapports rédigés sur les 15 dernières années et qui montrent que rien n’a évolué et que les résultats des élèves du département restent donc inférieurs aux moyennes nationales et régionales.

La FSU a dénoncé une situation déjà connue qui se prolonge du fait de l’absence d’un vrai projet politique engagé.

Le SNUipp a fait le point sur la situation des écoles en soulignant que la dotation de 0 poste pour la Bourgogne ne pourra pas permettre de réelles avancées. Le SNUipp a insisté sur les premières données de carte scolaire (dédoublement prévu pour les CP en REP et CE1 sur Tonnerre) en refusant la remise en cause du dispositif « Plus de Maîtres que de Classes »et en demandant une prise en compte de la réalité rurale du département. Le SNUipp demande un traitement global de la situation et pas dossier contre dossier. Le SNUipp a aussi souligné l’état catastrophique des Réseaux d’aide avec l’embauche de psychologues contractuels qui se pérennise et a demandé un plan de formation sur le long terme pour les Réseaux et l’enseignement spécialisé ainsi qu’une réelle réflexion pour la médecine scolaire.
Le SNUipp a aussi fait apparaître la situation compliquée des stagiaires et est revenu sur le point noir de la mobilité des personnels puisqu’il se confirme que l’augmentation du nombre de stagiaires n’apporte pas de solution sur le long terme. Le SNUipp s’est à nouveau attaché à faire apparaître les conséquences pour l’ensemble des personnels.

Les représentants Second Degré ont ciblé la mise en place des groupes de travail sur le « Schéma directeur des collèges » et ont demandé un vrai travail partenarial. Ils ont insisté sur les dossiers Bienvenu Martin et implantation d’un nouveau collège dans le nord du département. (voir article complet sur le site de la FSU).
En conclusion, et une fois encore, la FSU a demandé qu’un vrai projet global soit défini et, cette fois enfin, suivi d’effets.

A lire aussi : La FSU reçue en audience à la préfecture

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'