SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC. Elections Professionnelles 2018 : Votez et faites votez SNUipp-FSU

Accueil > Droits des personnels > Carrière > Nouvelles carrières > Nouvelle Carrière : quelques lignes pour voir plus clair !

Nouvelle Carrière : quelques lignes pour voir plus clair !

La réforme PPCR induit depuis le 1er janvier 2017 de nombreux changements dans le déroulé de la carrière des enseignants. Déroulement de carrière, conversion d’une part de l’indemnitaire en indiciaire, nouvelles modalités d’évaluation : ce sont des modifications importantes dans nos carrières.

jeudi 23 novembre 2017, par Johann Goût, Nadine Lenoir, Nina Palacio

Nouvelles carrières

Nouvelle carrière

La réforme PPCR induit depuis le 1er janvier 2017 de nombreux changements dans le déroulé de la carrière des enseignants. Déroulement de carrière, conversion d’une part de l’indemnitaire en indiciaire, nouvelles modalités d’évaluation : ce sont des modifications importantes dans nos carrières.

Les rendez-vous de carrière durant l’année scolaire 2017-2018

Suite à l’intervention du SNUipp-FSU, le ministère a précisé que :
Pour les collègues qui ont été inspecté-es entre le 1/9/2013 et le 31/8/2016  :
« la note qui sera prise en compte est celle attribuée entre le 1/9/2013 et le 31/8/2016 » conformément à la note de service n°2016-072 du 16 décembre fixant les modalités d’inspection dans le cadre de la phase transitoire : « le rendez-vous de carrière ne doit avoir eu lieu que si aucune note récente n’a été attribuée dans les trois dernières années ». Elle part du principe que les notes obtenues entre janvier et juin 2017 alors que le rendez-vous de carrière n’était pas « nécessaire » ne seront pas prises en compte « par souci d’égalité de traitement. »

Pour les collègues qui n’ont pas été inspecté-es entre le 1/9/2013 et le 31/8/2016 :

Ils ont dû avoir un rendez-vous de carrière entre janvier et juin 2017, c’est cette note qui sera prise en compte.

Passage d’une mise en place au premier janvier à une année de transition

Lors de la construction du PPCR, tout au long de ces discussions, le SNUipp avec la FSU a exigé la plus grande transparence, des barèmes qui prennent en compte l’expérience professionnelle et l’équité de traitement. Il a insisté sur la nécessité de tenue de CAPD et son intervention a permis de rejeter le bilan professionnel obligatoire que le ministère voulait adopter. Le SNUipp a demandé et obtenu que les promotions se fassent en tenant compte de la répartition femmes-hommes parmi les promouvables. Il poursuit ses interventions pour améliorer les textes d’application, pour que des crédits nécessaires au développement de la formation soient débloqués et pour que l’accompagnement soit une réalité.

Un déroulement de carrière plus resserré.

Auparavant la durée pour atteindre le 11ème échelon variait de 20 ans (en théorie) à 30 ans (à l’ancienneté). Dorénavant la durée sera de 26 ans au maximum, de 24 ans au minimum. Ce qui représente à terme une augmentation des revenus en fin de carrière.
La vitesse d’avancement sera la même pour tous, sauf au 6ème et au 8ème échelon, ou 30% d’une cohorte bénéficiera d’une accélération d’1 an pour passer au 7ème et au 9ème échelons).
Le SNUipp-FSU continue d’insister sur la nécessité de pouvoir établir un tableau d’avancement en fonction d’un barème basé sur des éléments objectifs. Sans cela, comment départager les avis s’il y a plus de 30% de « très favorables » ?
Le SNUipp-FSU 89 dénonce le recours à l’accélération pour 30% d’une cohorte.
La carrière se déroulera pour tous les enseignants sur 2 grades (classe normale et hors classe). Le ministère crée un 3ème grade (classe exceptionnelle) réservé à 10% des PE.
Bien que le ministère garantisse le déroulement d’une carrière sur au moins deux grades, le SNUipp-FSU revendique un passage automatique à la hors classe. Il intervient pour que des groupes de travail se réunissent rapidement pour définir les modalités d’accès à la hors classe et à la classe exceptionnelle.

Le reclassement

Tous les enseignants ont été reclassés au premier septembre 2017. Ils ont été avertis via l’interface « iprof » soit de leur reclassement à un échelon identique, soit à un échelon supérieur.
En cas de reclassement à un échelon identique, le « reliquat » d’ancienneté est conservé.
Exemple : vous étiez à l’échelon 7 (indice 495) depuis 6 mois. Suite à la réforme, vous avez donc été reclassé au nouvel échelon 7 (indice 506) au premier septembre 2017. La durée à l’échelon 7 est de 3 ans. Vous resterez donc 2 ans et 6 mois (3 ans moins le reliquat).
Vous souhaitez connaître votre avancement, votre prochain rendez-vous de carrière ? Toutes les informations en quelques clics grâce à l’application du SNUipp-FSU.

Ne dites plus « inspection », mais « rendez-vous de carrière »

Le SNUipp-FSU dénonce la forme d’évaluation en vigueur jusqu’à aujourd’hui. Cette logique « inspection-note-avancement » se révèle injuste car relevant de facteurs très variables (fréquences des inspections, durée et conditions d’inspection)
A partir du 1er septembre, l’évaluation professionnelle évolue avec la mise en place d’un accompagnement des enseignants.
Les collègues ayant été inspectés depuis le 1er janvier 2017 ont reçu en fin d’année un courrier leur indiquant la mise en place d’un rendez-vous de carrière lors de l’année scolaire 2017-2018. Leur inspection récente ne les dispense pas du rendez-vous, la Dasen (lors de l’audience du 8 novembre) indiquant toutefois qu’elle pourrait être intégrée aux nouvelles modalités d’évaluation.
1. L’accompagnement : il s’agit de permettre l’évolution des pratiques didactiques et pédagogiques. Individuel ou collectif, cet accompagnement répondra aux besoins exprimés par les enseignants ou repérer lors des visites.
2. Les rendez-vous de carrière (une visite de classe plus un entretien) sont aux nombres de 3. Les deux premiers auront lieu au 6ème et au 8ème échelons (classe normale), le 3ème rendez-vous de carrière se déroulera au 9ème échelon pour les PE ayant plus de 2 ans (pour l’accès à la hors classe). L’accès à la classe exceptionnelle n’est pas conditionné à une visite.

Transformation de l’indemnitaire en indiciaire.

Le mécanisme intègre une partie des indemnités (ISAE) à la hauteur de 9 points d’indice. Si cela n’a pas d’impact sur le traitement réel net mensuel, le calcul de la pension de retraite prend en compte ces points d’indice supplémentaires.
La carrière et l’évaluation professionnelle des enseignantes et des enseignants vont être rénovées de façon significative, mais pour le SNUipp-FSU, il s’agit de renforcer et d’amplifier ces mesures pour permettre une meilleure revalorisation des rémunérations des enseignants du premier degré particulièrement sous-payés en comparaison de la moyenne de l’OCDE par exemple ou des autres enseignants.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'