SNUipp 89

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC

Accueil > Le métier > ASH/RASED/EGPA > Indemnités dans l’ASH : le SNUipp interpelle le ministère

Indemnités dans l’ASH : le SNUipp interpelle le ministère

mardi 7 novembre 2017, par SNUipp 89

ASH/RASED/EGPA

le ministère doitr especter les décrets sur le nouveau régime indemnitaire et revaloriser les métiers de l’enseignement adapté et spécialisé dans le second degré
 
Nous sommes actuellement dans l’attente de la mise en œuvre du nouveau régime indemnitaire pour les collègues du premier degré exerçant dans le second degré. Selon les académies, les informations divergent et des collègues ne sont pas certain-es de percevoir ces indemnités en octobre/novembre quand d’autres ont la garantie par leur inspection d’académie de les toucher en novembre voire pour quelques un-es en octobre.

Une nouvelle indemnité IACS (1994) doit entrer en vigueur dès cette rentrée scolaire suite à la parution du décret du 2017-964 du 10/05/2017, pour les PE et les directrices et directeurs de SEGPA. Elle permet le paiement des heures de coordination-synthèse.
L’ISAE (1781), suite au décret n°2017-967 doit être versée depuis le 1er septembre aux PE de SEGPA et d’ULIS ainsi qu’aux directrices et directeurs de SEGPA.

Dans certains départements, les collègues exerçant en SEGPA et ULIS sont inquiet-es de ne pas avoir de nouvelles de leur hiérarchie concernant le versement de ces indemnités.

L’inquiétude est d’autant plus forte que la note de la Direction des Affaires Financières datée du 1er septembre inscrivait le paiement sur les salaires du mois d’octobre.

Ce retard suscite de l’inquiétude chez les DACS concernant une éventuelle remise en question du versement de l’ISAE. Or l’article 2 du décret n° 2013-790 du 30 août 2013 instituant une indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves au bénéfice des personnels enseignants du premier degré attribue cette indemnité aussi aux directeurs.

Le SNUipp-FSU s’est adressé au ministère pour obtenir des réponses concrètes sur la mise en paiement de ces indemnités. Il s’engage aussi à poursuivre la demande de revalorisation car de nombreux PE exerçant dans le second degré : SEGPA, ULIS, classes relais et structures pénitentiaires, sont les perdant-es de la revalorisation. Ils perdront 350 euros dès cette année du fait de la suppression de l’indemnité spécifique alors que leurs collègues auront bénéficié du versement de l’ISAE sans autre répercussion sur leur rémunération.

 
Nous revendiquons le retour de de l’IS (147) 

Cette indemnité (1 559 €), fait partie des dispositions financières attractives pour les postes considérés comme les plus difficiles. Ces indemnités permettent de valoriser le travail réalisé et de garantir une compensation sur des postes qui ne comportent pas les mêmes missions, et les mêmes responsabilités qu’un poste en milieu ordinaire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'