SNUipp 89

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC

Accueil > Droits des personnels > Défense des droits des personnels > Défense des droits des personnels, le SNUipp-FSU89 poursuit son (...)

Défense des droits des personnels, le SNUipp-FSU89 poursuit son action.

Le SNUipp-FSU89 vous propose de faire de chaque situation de souffrance individuelle une cause collective. C’est ensemble que nous pourrons porter la situation des enseignants pour faire bouger les choses. Venez nous rencontrer lors de stages syndicaux, des RIS, des midis du SNUIpp-FSU89, sur notre blog ou notre groupe facebook "Avec vous on l’ouvre !"

jeudi 19 octobre 2017, par Johann Goût

Défense des droits des personnels

Dans l’Yonne, les droits des personnels sont mis à mal. Droit à mutation, au rapprochement de conjoint, au congé de formation, au temps partiel et à la disponibilité sur autorisation, au détachement à l’étranger, etc. , autant de droits minorés pour les enseignants du 89.

La raison est connue : le manque d’enseignants dans l’Yonne. Conscient des difficultés rencontrées par de nombreux collègues, des coûts financiers engendrés par un « double domicile », de la déception suite à un refus d’exeat pour intégrer un nouveau département, le SNUipp-FSU89 est mobilisé sur cette question : rassemblement le 22 mars 2017 devant la DSDEN, signatures d’une carte postale à la DASEN, publication sur notre site, notre blog, les réseaux sociaux. Le SNUipp- FSU89 dénonce cette situation et réclame à l’administration de vraies solutions.

A l’initiative de la FSU89, des assises de l’Yonne ont vu le jour en 2017.
En effet, l’Yonne souffre d’un manque d’attractivité dans de nombreux domaines (éducation, enseignements, recherche, marché de l’emploi) et la problématique dépasse le cadre de l’Éducation Nationale.

Extrait d’un témoignage d’une enseignante :

[...]Je suis en disponibilité depuis septembre 2016 pour rapprochement de conjoint en Saône et Loire. J’ai été titularisée en 2012 dans l’Yonne, département dont je n’obtiens pas la sortie…
Je ne sers donc plus à rien dans l’Yonne car je n’y retournerai pas (la DASEN en a été informée dans mon dernier courrier d’exéat) et je ne sers à rien non plus en Saône et Loire où je suis actuellement animatrice en centre de loisirs .
J’ai entendu, accepté beaucoup de raisons que l’on m’a donné mais aujourd’hui, 6 ans après ma première demande de mutation, je commence à être exaspérée par ce système qui ne satisfait personne(ni l’Yonne, ni la Saône et Loire, ni moi).
Ma vie de couple a souffert de nos 5 années d’éloignement mais nous avons refusé de nous marier, de faire des enfants « pour être mutée »… Nous nous sommes tout de même pacsés en 2015 mais après déjà 4 années de séparation non comptabilisées.
A 31 ans, je souhaiterais aujourd’hui enfin concilier vie de famille et vie professionnelle épanouissante.
Je suis une enseignante passionnée, investie avec 5 ans d’expérience de la PS au CM2 en passant par la CLIS et les intérims de direction… et l’EN préfère recruter des contractuels non diplômés… cela m’exaspère.
Lire dans les journaux locaux que la Saône et Loire manque d’enseignants et recrute via Pôle Emploi est un coup de massue.[..]

Le SNUipp-FSU89 vous propose de faire de chaque situation de souffrance individuelle une cause collective. C’est ensemble que nous pourrons porter la situation des enseignants pour faire bouger les choses. Venez nous rencontrer lors de stages syndicaux, des RIS, des midis du SNUIpp-FSU89, sur notre blog ou notre groupe facebook "Avec vous on l’ouvre !"

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'