SNUipp 89

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC

Accueil > Le métier > ASH/RASED/EGPA > EGPA (SEGPA, EREA) > EREA : le Ministère fragilise l’internat éducatif et supprime le métier de PE (...)

EREA : le Ministère fragilise l’internat éducatif et supprime le métier de PE éducateur

mardi 9 mai 2017, par SNUipp 89

EGPA (SEGPA, EREA)

La circulaire sur les EREA vient d’être publiée au BO (24 avril 2017) et doit être mise en œuvre à partir de la rentrée scolaire 2018.

Le SNUipp-FSU a rappelé depuis le début des négociations l’importance de la spécificité de l’enseignement adapté, de l’internat éducatif, et d’un encadrement par des personnels qualifiés. Le Ministère a rejeté le principe des professeurs des écoles éducateurs pour surveiller les nuitées, et acte, sans prendre en compte les alertes du terrain, du remplacement de ces personnels par des AED.

C’est une fragilisation de l’internat éducatif au sein de la structure EREA qui vient à nouveau impacter l’enseignement adapté et la qualité du service rendu à une population en très grande difficulté scolaire.

Le SNUipp-FSU a cependant obtenu des avancées dans certains domaines sur lesquelles pourront s’appuyer les collègues et les sections :
- Tous les enseignants exerçant en EREA auront des missions éducatives et les PE en poste en EREA sont soumis aux ORS de 21 heures +2 heures de synthèse et coordination.
- Dans le cadre des 21 heures, les PE pourront sur projet, prolonger leur travail avec les élèves au-delà de 19 heures.
- Le taux d’encadrement des élèves est désormais précis et non indicatif : 1 enseignant pour 16 élèves en classe et 1 enseignant pour 8 élèves pour l’éducatif. C’est une reconnaissance du bien-fondé des effectifs réduits.
- La mise en place d’une équipe vie scolaire avec un CPE.
- Le tuilage entre les différents personnels est inscrit (Art.6), permettant ainsi d’avoir des temps communs entre les différents temps d’enseignement et temps éducatif.

Cependant, le SNUipp-FSU reste vigilant sur la mise en œuvre de cette nouvelle circulaire.
Elle confirme la volonté du ministère de faire prendre en charge l’encadrement des élèves, et notamment les nuitées, par des AED, alors même que le bilan que tire le SNUipp-FSU des établissements où cela est déjà en place montre une dégradation de la prise en charge des élèves et des conditions de travail des personnels, accentuant les difficultés, tant des personnels que des élèves.

Le SNUipp-FSU réaffirme la nécessité d’avoir des enseignant-es spécialisé-es dans ces structures. Nous veillerons à la mise en œuvre de ce qui est inscrit à la fin de la circulaire dans l’art 7 : « on facilitera l’accès à la formation ainsi qu’aux modules d’initiatives nationales du CAPPEI » « Les enseignants, professeurs des écoles… ont vocation à être titulaires du CAPPEI ». C’est pourquoi le SNUIPP-FSU avait insisté pour que soit explicitement fait références aux PE spécialisé dans l’article 6.
Le même article 7 indique que le pilotage local se fera au niveau académique uniquement.
Le SNUipp-FSU restera vigilant sur le maintien d’internats éducatifs de qualité et sur le respect des Obligations Reglementaires de Service (notamment pour ceux qui auront des missions mixtes). Cela nécessite d’ici à la rentrée 2018, un audit sur le fonctionnement et sur la mise en place des moyens au sein des EREA.
Très rapidement, le SNUipp-FSU interpellera le ministère sur le recrutement des PE en nombre dans les EREA pour anticiper le passage à 21 heures de tous les PE, et sur l’augmentation nécessaire du nombre de départ en formation pour les PE.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'