SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > Une drôle d’idée du dialogue social !

Une drôle d’idée du dialogue social !

mardi 2 juin 2015, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

Une illustration de l’idée qui prédomine à l’Inspection Académique de l’Yonne du dialogue social et du rôle des représentants du personnel. Ceux-ci, comme vous en avez une illustration ci-dessous, sont tenus, autant que faire se peut, le plus éloigné possible de ce qui pourrait leur permettre de faire sérieusement leur travail. D’autant plus étonnant que nous avons toujours agi dans un esprit constructif.

Déjà à la CAPD du mouvement, l’administration a encore fait semblant de ne pas savoir que la publication (protégée par mot de passe) des projets d’affectation au mouvement est une pratique ancienne dans notre département comme presque partout en France.

Pourtant, chaque année, grâce à cette consultation/vérification par les collègues, nous relevons un certain nombre d’erreurs que nous pouvons donc traiter à la CAPD, ce dont l’administration devrait être reconnaissante.

Mercredi 3 juin, des représentants sont invités à un groupe de travail sur le règlement intérieur des écoles, document important puisque c’est LE texte de référence pour les écoles. Nous avons donc demandé le projet sur lequel nous devons travailler et voilà la réponse :

« Le GT et le CDEN ayant pour objet de discuter du règlement départemental, le règlement intérieur n’est pas un élément nécessaire en vue de la préparation de ces réunions.
Vous pourrez poser vos questions à ce sujet demain.
 »

Ainsi donc nous allons pouvoir poser des questions sur un document que nous n’aurons pas lu !

De plus, notre rôle ne se bornera pas à poser des questions, mais à proposer des amendements, forts de notre connaissance du travail réel dans les écoles, que les administratifs, si haut placés soient-ils,ne peuvent égaler. C’est de cette controverse, nous semble-t-il, entre les impératifs des personnels et ceux de la hiérarchie que pourrait naître un texte équilibré et fonctionnel.

'