SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > Audience du 1er avril auprès de la DASEN

Audience du 1er avril auprès de la DASEN

jeudi 2 avril 2015, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

Ce mercredi 1er avril, le SNUipp-FSU 89 a été reçu en audience par la DASEN, la secrétaire générale et la chef de division du pôle premier degré pour soulever les points suivants :

Droit syndical
Le SNUipp a dénoncé la difficulté de la profession à pouvoir utiliser ses droits syndicaux. La nécessité de service et l’absence de remplaçants sont trop souvent invoquées par l’administration pour refuser ces absences de droit.
La DASEN a toutefois préciser que si une organisation permettait un taux d’encadrement correct, l’administration se devait répondre favorablement aux demandes. Nous vérifierons que cela se traduise en faits dans la réalité.

De plus afin de pouvoir défalquer des animations pédagogiques( non obligatoires) la participation )à une Réunion d’Information Syndicale,
la DASEN s’engage à fournir le calendrier de ces animations suffisamment tôt.

Enfin, concernant la grève du 9 avril, le SNUipp a rappelé la consigne de ne pas renvoyer la déclaration préalable, rappelant également que notre Président s’était lui même opposé au SMA...quand il était dans l’opposition.
Le SNUipp a également interpellé la ministre sur cette action nationale et interviendra si d’éventuelles mesures disciplinaires étaient retenues.

Formation initiale 
Nous avons rappelé nos mandats académiques concernant la formation initiale.
Les SNUipp-FSU 58, 21, 71 , 89 souhaitent une entrée plus progressive dans le métier et notamment que le mi-temps classe soit annualisé. Ainsi les stagiaires seraient en stage filé, une journée par semaine, dans une classe à l’année. Le reste du temps les stagiaires seraient en stage massé, avec des périodes de 2 ou 3 semaines dans d’autres cycles.
La DASEN a rappelé son attachement aux questions de formation, elle dit vouloir étudier nos propositions, mais elle a souligné son obligation de se conformer aux décisions régionales.
C’est pour cela que le SNUipp 89 travaille cette question au niveau académique.

Maîtres formateurs
Nous avons fait remonter les demandes des collègues PEMF que nous avions rencontrés précédemment : temps de décharge, renforcement du lien entre savoirs universitaires et gestes professionnels, revalorisation…
La première demande porte sur l’amélioration de la qualité de la relation entre les PEMF et les stagiaires. Afin que se construise une relation de confiance, il faut davantage de rencontres, d’observation des stagiaires dans les classes de la part de leur PEMF. Les PEMF souhaitent également que des interventions à l’ESPE soient possibles, notamment dans le cadre de co-enseignement.
Afin que cela soit possible, l’Inspectrice d’Académie propose de revoir l’organisation des jours de décharge des PEMF afin de leur permettre d’ intervenir en doublette avec les professeurs de l’ESPE.

Formation professionnelle
Pour les animations pédagogiques, nous avons relayé le mécontentement des collègues et des conseillers pédagogiques. Nous avons insisté sur la nécessité de prendre en compte les besoins et
demandes des collègues qui souhaitent pouvoir travailler davantage ensemble. L’Inspectrice académique préconise des apports théoriques par envois de documents avant l’animation, l’élaboration d’outils en séances, des essais en classe et un retour-bilan.

Nous avons évoqué à nouveau la question de la formation des enseignants quant à la gestion des enfants perturbateurs dans une classe. La DASEN y voit là une possibilité d’outillage pour les entrants dans le métier, notamment des mises en garde sur les gestes et attitudes à ne pas avoir.
Le SNUipp a rappelé la nécessité de travailler avec les services
départementaux de l’Enfance (foyers, lieux de vie, famille d’accueil...) et de travailler à la relation avec les CAMS et CMPP.

Direction d’écoles
Suite au stage syndical qui avait réuni plusieurs directrices et directeurs, nous avons dit la lassitude des collègues et l’écrasement par les tâches inutiles souvent générées par l’outil informatique. Nous avons également réévoqué GEVASCO et l’absence d’information auprès des collègues.

Situation SEGPA
Suite au stage syndical spécial SEGPA, nous avons pu exposer les réactions des collègues.
La directrice va redonner comme consigne aux IEN qu’une année de retard dans la scolarité n’est pas indispensable pour une orientation SEGPA.
Nous avons dénoncé le projet de classe inclusive au collège Denfert Rochereau et demandé qu’un bilan soit fait afin de juger de la pertinence de ce type d’organisation.

Gestion du personnel
La circulaire mouvement devrait être sur le site de l’Inspection vendredi 3 avril avec toutes les annexes.
Une mention a été rajoutée pour que les collègues fassent attention aux écoles primaires : il faut en effet contacter les directeurs de ces écoles pour avoir une idée du niveau de classe libéré.
Les stagiaires seront reçus par groupes pour avoir des explications sur le mouvement.

Exeats 
Sur notre demande, un message a été envoyé pour informer les collègues qu’ils doivent utiliser le nouvel imprimé dernièrement mis en ligne.
La réunion annoncée lors du rassemblement du mercredi 25 mars, concernant tous les collègues demandant un exeat devrait avoir lieu mardi 14 avril à 18H.

'