SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > CTSD rythmes scolaires

CTSD rythmes scolaires

mardi 10 décembre 2013, par Eric Apffel

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

Ce mardi 10 décembre, s’est tenu un CTSD sur la généralisation des rythmes scolaires

Les données transmises par la DASEN

A cette occasion, nous disposions d’un tableau récapitulant toutes les propositions d’horaires scolaires, école par école, pour la rentrée prochaine. Cependant un certain nombre de projets font encore l’objet d’ajustements.

Ce CTSD s’intéressait donc à
- 261 communes représentant
- 383 écoles dont
— 275 élémentaires et primaires
— 108 maternelles
- 88% des élèves

166 projets ont été présentés conjointement par commune et conseil d’école, mais 22 sont dérogatoires au décret et nécessitent donc un PEDT (Projet EDucatif Territorial).

Pour 93 autres, la DASEN a envoyé une proposition aux maires.
- Pour 47, elle a transmis la proposition des enseignants
- Pour 46 où aucune proposition n’était parvenue, elle a composé des horaires sur la base des heures d’entrée et sortie existant, en les adaptant pour les rendre conformes au décret : journée de 5h15, pause méridienne d’au moins 1h30, mercredi matin de 3h.

Les interventions du SNUipp

Locaux scolaires : Le SNUipp a réaffirmé son opposition à l’utilisation des locaux scolaires et particulièrement des salles de classes. L’expérience montre que ça pose beaucoup trop de problèmes matériels et pédagogiques, même là où les enseignants l’avait accepté. Dans la mesure où l’utilisation de ces locaux fait obligatoirement l’objet de la signature d’une convention, nous avons obtenu un groupe de travail, auquel seront invités des directeurs d’école afin d’établir une convention-type fixant tous les garde-fous nécessaires.

Confusion des genres : Lorsque les TAP ont lieu dans les classes, pour les parents, c’est l’enseignant qui reste le référent. Ça aboutit à un temps de travail et des responsabilités supplémentaires. Là aussi, un travail est à mener.

Articulation école/TAP : ce qui apparaît comme un trait sur un emploi du temps est en fait un moment qui a une durée et qui nécessite d’être bien organisé. Nous l’avons rappelé.

Maternelle : nous avons rappelé les difficultés particulières pour ce niveau et les impératifs particuliers qui y sont liés.

Injonctions des IEN : Certaines écoles nous ont alerté sur le fait que leur IEN balisait notamment les heures de récréation contre l’avis et l’organisation des collègues. Notamment, il serait refusé par certains que la récréation de l’après-midi soit placée en fin de journée. Il s’agit visiblement d’initiatives personnelles contraires aux décisions du conseil d’IEN.

Compétences : enfin le SNUipp a rappelé son attachement à TOUS les enseignements, y compris EPS et disciplines artistiques. Ce qu’on fait à l’école n’est pas ce qui peut être fait en TAP et ce doit rester le travail des enseignants, ce qui n’empêche pas que sur des projets particuliers, des intervenants puissent être sollicités.

Avis ? A l’issue du CTSD, la question s’est posé de savoir si le CTSD devait voter un avis. Devant l’imprécision des données sur les écoles, sachant que de nombreux projets vont évoluer, il ne nous semblait pas réaliste de rendre un avis.

'