SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > Décisions de carte scolaire, rentrée 2012

Décisions de carte scolaire, rentrée 2012

mardi 21 février 2012, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

En PJ, la liste des ouvertures de classes (2 emplois) et la liste des fermetures de classes : 21 fermes et 4 conditionnelles (l’IA retire l’emploi et le remettra à la rentrée après comptage des effectifs).

Pour les RASED :

- fermetures E : Auxerre Paris, St-Fargeau, Avallon La Fontaine, Migennes Gérard Philipe, St-Valérien, Sens Champs d’Aloups

- fermetures G : Monéteau Colbert, Tonnerre Les Prés-Hauts, AVallon Jean de la Fontaine,Avallon Victr Hugo, Villeneuve sur Yonne Paul Bert.

Pour les postes d’animation pédagogique : le poste d’animation PLAC, 1 CPC généraliste Centre Yonne, 1 CPD musique, 1 CPD LV, 1 poste constitué de décharges diverses.

Carte scolaire très dure, beaucoup d’inquiétudes pour le bon fonctionnement des écoles. Les délégués du SNUipp89 ont bataillé sur les postes et continueront à vos côtés.

Messages

  • Bonsoir

    On parle beaucoup et à juste titre des classes et de postes RASED qui ferment.

    Pour l’avoir occupé à une époque, je suis profondément désolé de la fermeture du poste CPD musique. Pendant tant d’années, à la suite de Marie(les anciens sauront de qui je parle), nous avons été plusieurs successivement à nous battre pour faire vivre ce poste. Je pense qu’il était utile et apprécié par les collègues. Nombreux parmi nous ont été et sont toujours de fidèles utilisateurs des "danse écoute chante" et autres "musicabrac". Ces documents qui font toujours référence au plan national n’ont été conçus que grâce à tous les CPEM de l’Académie, au prix d’un travail et d’une dépense d’énergie incroyables. Alors oui, les CPEM étaient souvent indépendants et la plupart n’avaient pas l’échine très souple. Mais la reconnaissance du travail par les collègues était notre meilleure récompense. Oui, je sais, ça fait un peu ancien combattant, mais tant pis. Je suis attristé, mais aussi en colère : La suppression de ce poste et de celui du PLAC est un signe fort : La culture n’a plus sa place à l’école. Il faut faire de l’utile. Il n’est plus question d’apprendre autrement . On ne veut voir qu’une tête et tous à vos PPRE et autres fantaisies. Où est passé le bouillonnement pédagogique des années 70 et 80 ? A cette époque, une "réunion pédagogique ou une réunion de directeurs comme nous les subissons maintenant aurait été dynamitée en 10 minutes ! Vraiment, il est temps que je parte en retraite !
    Et dire que demain j’ai une "réunion Afflenet" !
    Allez, salut à toutes celles et à tout ceux qui pendant des années se sont battus pour développer l’art et la culture à l’école. Salut Roger, Daniel, Marie, Muriel,Olivia et tous les autres qui me pardonneront.

'