SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > l’Yonne devra rendre 34 postes !

l’Yonne devra rendre 34 postes !

jeudi 12 janvier 2012, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

Nous connaissions déjà le nombre de suppressions de postes dans notre Académie, (- 181) ; depuis hier les répartitions départementales sont tombées :
l’Yonne devra rendre 34 postes ! (Moins 18 au titre de la démographie, moins 16 au titre du dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur 2).
(pour info : +8 en 2009, - 2 en 2010, -12 en 2011)

Si le retard de l’Yonne était reconnu depuis quelques années, ces suppressions rendront encore plus difficiles les conditions de la prochaine rentrée.
Rased, enseignants remplaçants, conseillers pédagogiques, maîtres de Soutien aux Apprentissages Fondamentaux (postes surnuméraires dans les RRS)... sont visés. Dans les écoles qui attendent des élèves supplémentaires, les ouvertures de classes seront impossibles et la scolarisation des moins de trois ans va poursuivre sa mort lente. La mise en œuvre de cette politique laissera des élèves en difficultés sans aide spécialisée, des classes sans remplaçants, des classes encore plus chargées. Le recours à des contractuels enseignants précaires déjà utilisé dans quelques départements pourrait être étendu.
Cette situation, dévastatrice pour les élèves et leurs enseignants, ne peut être acceptée.
C’est pourquoi le SNUipp-FSU a décidé de lancer une alarme sociale.
Puisque la loi prévoit l’alarme sociale pour le premier degré, le SNUipp-FSU89 sonne l’alerte !
Il décide l’alerte sociale, en déposant un préavis de grève pour contraindre l’Inspectrice d’Académie à le recevoir très rapidement et à rendre compte des suppressions d’emplois. A cette occasion, le SNUipp-FSU 89 fera part des besoins pour que toutes les écoles du département aient les moyens de travailler à la réussite de tous les élèves.

JPEG - 32.5 ko
P1000642

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne connaissons toujours pas les arbitrages de l’Inspectrice d’Académie de l’Yonne.
Ce que nous savons : aucune fermeture "sèche" de classe ne se fera (une fermeture sera compensée par une ouverture). Il faudra donc trouver les postes demandés par notre Président chez les "hors la classe"... Sauf si notre Inspectrice d’Académie en décide autrement !
Alors qui dans l’Yonne fera les frais de cette politique ? 

D’ores et déjà, le SNUipp, après consultation de ses syndiqués, a décidé de lancer un appel national à 101 grèves et manifestations lors des Comités Techniques Spéciaux Départementaux (CTSD). Ce sera l’occasion de parler de l’école primaire, peser dans les débats, comme on ne l’a jamais fait... Et pendant des semaines...
Rendez-vous donc dans l’Yonne, lors du Comité Technique dont la date exacte n’est toujours pas fixée, qui se tiendra mi-février.
 

Le secrétariat départemental du SNUipp

'