SNUipp-FSU 89

Syndicat National Unitaire des Instituteurs PEGC et Professeurs des écoles

Accueil > Le SNUipp-FSU > Vie Syndicale > Ineat-exeat : le SNUipp89 écrit au Recteur

Ineat-exeat : le SNUipp89 écrit au Recteur

lundi 11 avril 2011, par SNUipp 89

Vie Syndicale

Attention, cet article est ancien. N'hésitez pas à vous adresser à la section pour vous assurer que les renseignements qui y figurent sont toujours valables.

Madame le Recteur,

Déléguée du personnel 1er degré, responsable syndicale, je voudrais vous faire part de mes inquiétudes au sujet des conditions de la rentrée 2011 dans les écoles de l’Yonne.

Sur 184 participants aux permutations informatisées, 83 de nos collègues (femmes essentiellement) ont demandé la Côte d’Or :
- 31 d’entre elles sont séparées de leur conjoint et de leurs enfants depuis plusieurs années,
- 1 a en plus un handicap reconnu.
- Aucune n’a été mutée en Côte d’Or.

Pour les avoir rencontrées ou entendues au téléphone, il nous apparaît clairement que le choix entre vie familiale et vie professionnelle est déjà tranché chez beaucoup d’entre elles : elles ne peuvent plus vivre séparées de leur famille et sacrifieront leur métier.

Elles ne seront pas là à la rentrée.

Aussi, Madame le Recteur, afin que Monsieur l’Inspecteur d’Académie puisse préparer la rentrée avec la meilleure anticipation possible pour que chaque classe et chaque élève aient un enseignant le jour de la rentrée de septembre, je me permets de solliciter de votre part une intervention ferme et précise auprès de Madame l’Inspectrice de Côte d’Or afin qu’elle puisse autoriser quelques ineat en provenance de l’Yonne, avant le début de l’été.

De plus, il nous semblerait opportun que Monsieur l’Inspecteur d’Académie de l’Yonne puisse octroyer en toute liberté quelques temps partiels sur autorisation, ce qui permettrait à nos collègues, restées dans l’Yonne, de pouvoir partager leur temps entre leur famille et leur métier.

Nous restons très attentifs au bien-être de la vie professionnelle de nos collègues, déterminant pour créer les meilleures conditions de travail et de réussite pour nos élèves, objectif premier de la FSU.

Je vous prie de bien vouloir recevoir, Madame le Recteur, l’expression de mon respect.

Ginette Bret

'